Soupe froide aux légumes aromatisé au serpolet (thym sauvage) pour les canicules

Vous l’aurez compris par mon titre ! Il fait chaud en Suisse ! J’espèrai l’arrivée de la chaleur, et voila qu’il fait trop chaud à mon goût lol. Il faut dire que hier j’étais avec un ami en plein centre ville de Berne et il faisait plus de 35 degrés ! Ouff  c’était un peu trop à mon goût. Un bord de plage aurais été idéal lol ! Voila donc une recette de saison, très aromatique avec son serpolet et très rafraîchissante. Vous pouvez également servir cette soupe en entrée ou la servir comme repas léger accompagné d’un peu de fromage.

Ingrédients

3 courgette

1 avocat bien mur

1 concombre

une petite poignée de serpolet

60 grammes (1/4 tasse) de lait de chèvre

un peu d’huile d’olive

un litre de bouillon de légumes ou de volailles maison

Préparation

Dans un faitout, faire chauffer l’huile d’olive et y faire revenir doucement les courgettes durant environ 5 min maximum. Ajouter le bouillon de volailles et cuire 2-3 min de sorte que le bouillon cuise un peu. Ajouter le serpolet et laisser infuser durant 30 min le feu fermé. Ajouter le concombre et l’avocat et passer le tout au blender, en prenant soin d’enlever les branches de serpolet. Ajouter le lait et mettre au réfrigérateur avant de servir. Décorer d’un brin de serpolet

Lorsqu’il est libre, l’esprit est naturellement serein, de même que l’eau non agitée est par nature limpide et claire.

Salade du moment au plantes sauvages

Cette fois ci, ce n’est pas moi qui a cuisinée ! C’est ma compagne qui avait une fête de travail et qui a proposée une cueillette dégustation a ses collègues. Tous ont été bluffé par le goût des plantes. Une salade sauvage, ne peut jamais être pareille. Si vous êtes cueilleur, vous savez très bien, que tout cela est régit selon la cueillette et le lieu du moment ! Quel régal de partir à l’aventure, avec une vinaigrette ou une bonne huile en main, et de se dire que le repas, sera celui que l’on aura trouvé ! C’est un jeu merveilleux pour le cerveau, essayez et vous m’en direz des nouvelles :-)

Pour cette salade bien colorée et bien goûteuse, ma compagne a cueillie tout ceci : Du plantain, du lierre terrestre, de la reine des prés, de la menthe, des feuilles de fraisiers et de framboisiers, des fleurs de coquelicots et d’églantiers, une fleur de berce, des fleurs de Gesse, des fleurs de trèfle, de l’achillée millefeuille, des graines d’orties, des fleurs de sureau, quelques fraises des bois et une bonne vinaigrette composée d’huile d’olive, de vinaigre de vin, de moutarde, de miel, le tout bio bien entendu 😉

Miammmm ! C’est le genre de salade que nous mangeons au minimum, une fois par semaine. Croyez moi, cela évite les maladies moderne car la plupart des plantes sont dépurative et anti cancérigène :-)

Crumble à l’abricot et à la rose sauvage


Les fleurs regorgent de propriétés bienfaitrices, qui peuvent, si elles sont bien préparées, nous apporter bien-être, sérénité, énergie. Dans de nombreuses fleurs on retrouve le mucilage, une substance qui facilite le transit intestinal. La rose apporte l’énergie et contient vitamine A et E anti oxydant ainsi que vitamine B1, B2,B3. Imaginez ma joie, lorsque en me baladant en forêt, je suis arrivée face à face (ou presque lol) avec un rosier sauvage. Ce n’était pas un églantier, mais bien un rosier sauvage avec ses fleurs aromatique. Malheureusement, je n’avais pas mon appareil photo, mais j’ai tout de suite imaginée, une recette pour le lendemain que je vous partage aujourd’hui. Son goût est tout simplement divin ! Le goût de la rose apporte une note fleurie, aromatique, sensuelle et féminine à ce crumble. Il n’a pas fait long feu et a disparu le jour même lol. Si vous avez des rose dans votre jardin (bien entendu, non traité) je vous recommande vivement cette recette de saison. Vous ne serez pas décue !

Ingrédients

8 abricot biologique et leur amandes (les amandes des abricots sont anti cancérigène)

un saladier de fleur de rose (sauvage ou cultivé, mais absolument non traité)

250 grammes (1 tasse) de céréale muesli biologique

125 grammes (1/2 tasse) de beurre biologique

6 c à soupe de miel brut biologique

 Préparation

Couper les abricot et retirer l’amande du noyau. Déposer dans un plat allant au four en coupant les abricot en quatre. Couvrir des roses.

Dans un bol, mélanger ensemble, les céréales avec le beurre et le miel. Garnir les abricot et les roses de ce mélange et mettre au four durant 25-30 min à feu moyen. Déguster chaud, tiède ou froid.

Fettucine aux moules assaisonnée aux herbe aromatique sauvage et ses boutons suprise

Voila un bien bon plat, dont nous nous sommes régalée ! Je vous présente aujourd’hui, deux herbes aromatique et qui font sensation dans la cuisine. J’ai nommée le serpolet, et l’origan sauvage. Ils se retrouvent les deux à l’état sauvage. je les ai trouvée en montagne en altitude et ils dégageait une odeur des plus sublime ! Quand aux boutons surprise, il s’agit de raiponce et de berce dont j’ai déjà  fait l’éloge dans l’article précédent.

Le serpolet

Le serpolet (Thymus serpyllum) ou thym serpolet est un sous-arbrisseau de la famille des lamiacées au genre Thymus. C’est une plante aromatique basse, d’environ 10 cm de hauteur, et s’étendant jusqu’à 50 cm de largeur ; elle est tapissante, aux tiges radicantes aux nœuds, aux très petites feuilles opposées ovales ou lancéolées, aux courtes hampes florales dressées.

Propriétés médicinale

Le serpolet est antiseptique et il a des propriétés anti-virales. Il est aussi stomachique, expectorant et antispasmodique.

En aromate ou en infusion, c’est un désinfectant des voies digestives souvent utilisé associé au romarin et à la sauge. Il soulage les digestions difficiles.

L’infusion de serpolet s’utilisait en bain de bouche en cas d’inflammation des gencives et en gargarisme en cas d’irritation de la gorge ou d’angine.

Mais surtout le serpolet ou des préparations contenant les divers thyms s’utilisent en fumigation pour traiter les rhinites et les sinusites.

Origan sauvage

L’origan ou origan commun (Origanum vulgare), ou marjolaine sauvage, ou encore marjolaine vivace, est une plante herbacée de la famille des Lamiacées . L’origan est parfois confondu avec la marjolaine (0riganum majorana) ou « origan des jardins », une annuelle dont il partage plusieurs caractéristiques, notamment ses vertus médicinales et aromatiques.

Propriétés médicinales

L’origan comme la marjolaine ou le thym a des propriétés antiseptiques.

Il est utilisé comme eux mais de façon plus anecdotique en infusion en cas de rhume, de grippe, et pour stimuler la digestion.

L’huile essentielle d’origan est réputée être un antiseptique très puissant, recommandée pour tout type de rhume ou grippe, mais c’est aussi un remède contre les douleurs spasmodiques, la fatigue et le stress

Ingrédients pour la recette

Un demi paquet de pâtes à l’ortie (ou des pâtes maison comme j’ai fait)

1 kg de moules

un panier rempli de bouton de berce et de bouton de raiponce (moitié-moitié)

2 tomates

3 gousse d’ail

de l’huile d’olive de haute qualité biologique

sel, poivre

un bouquet de basilic

2 tiges d’origan sauvage

2 tiges de serpolet

 Préparation

Commencer par laver les moules. Dans un grand faitout, mettre un peu d’huile d’olive et faire revenir les moules à feu vif durant 10-15 min. Prélever les moules de leur coquillage. Réserver

Cuire les pâtes.

Pendant ce temps. Dans une poêle, faire revenir les tomates coupée en cubes, l’ail et les boutons de raiponce et de berce durant 5 min environ en ajoutant l’origan et le serpolet. Bien égoutter les pâtes et les remettre dans le faitout. Ajouter les légumes et arroser le tout d’une bonne huile biologique. Ajouter le basilic coupé au ciseaux. Saler, poivrer et servir.

Lotte sauce au lierre terrestre et ses boutons de berce et de raiponce

Aujourd’hui, je vous présente une nouvelle plante. La raiponce en épi. C’est une plante que l’on trouve en montagne (je les ai trouvée dans les Alpes) et qui se mange comme des asperges. Leur goût est tout à fait délicieux et rappelle un peu les asperges. Il suffit de les faire cuire à la vapeur environ 3 min et le tour est joué. Un pur délice …..Cette plante fera partie de mes recettes à venir car nous en sommes tombé amoureuse.

Quand à la berce, j’ai fait plusieurs article sur le sujet. Quand au lierre terrestre (à ne pas confondre avec le lierre grimpant) est une labiée et est un voisin de la sauge, de la menthe et de la lavande. Le lierre terrestre figurait déjà à l’époque de la Renaissance dans un recueil de recette médicinale intitulé ‘contre toute les fièvres’. On l’utilisait contre les affections des bronches et des poumons en général, contre les maux de tête, les douleurs de ventre, les crachements de sang, les plaies ouverte et les hémorragies internes. Le lierre terrestre peut être utilisé comme tonique et elle est antiscorbutique, dont très riche en Vitamine C. Elle est excellente contre les crise d’asthme, c’est une herbe a donner en priorité aux enfants. Elle est aussi diurétique et aide au bon fonctionnement de l’estomac et de l’intestin. Elle calme les douleurs rhumatisants et des goutteux.

Quant à la recette que j’ai crée, elle est digne des grands chefs. Un pur délice croyez moi ! Le lierre terrestre parfume à merveille tous les plats, autant salé que sucré. Accompagnez ce merveilleux plat d’une tisane au lierre terrestre, vous m’en donnerez des nouvelles … :-) Bon week-end

Ingrédients

1 queue de lotte

un bouquet de lierre terrestre frais

1 c à soupe de pâte de tomate de bonne qualité biologique

un peu d’eau ou d’infusion de plantes sauvage (lierre, ortie ou autres)

sel, poivre

des boutons de raiponce

des boutons de berce

un peu d’huile d’olive

2 c à soupe de crème de brebis

 Préparation

Dans un faitout, faire chauffer l’huile d’olive et y faire revenir la queue de lotte. Bien dorer de tous côtés et arroser de l’infusion et ajouter le lierre terrestre. Laisser cuire durant 15-20 min et fermer le feu tout en laissant le lierre infuser durant encore 30 à 40 min. Passer le bouillon au chinois et mettre dans un faitout. Ajouter la crème et saler, poivrer au goût. Faire chauffer la sauce avec le poisson.

Dans une cocotte vapeur, faire cuire les boutons de berce et de raiponce. Servir avec le poisson et un filet d’huile d’olive de bonne qualité

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...