Seiche à l’Italienne

SEICHE_1

De la bonne seiche bien fraîche que j’ai trouvée lors de mes dernières course. Il n’en fallait pas plus pour que l’envie d’un bon plat Italien se fasse ressentir. Servie avec un bon verre de vin Napolitain, c’était l’association parfaite.

Ingrédients

2 seiche bien fraîche coupée en rondelle

2 oignons rouge coupé finement

2 gousse d’ail coupée finement

de l’huile d’olive

2 grosse boite de tomate (ou des tomates fraîche) j’ai utilisé des tomates congelé de mon potager.

1 bouchon de cognac

1 c à table d’herbe de Provence

une pincée de sel

une pincée de piment d’Espelette

une pincée de sucre

500 grammes de gros spaghetti

Préparation

Couper la seiche en rondelle. Couper l’oignon et l’ail.

Faire chauffer l’huile dans une poêle et y faire revenir la seiche jusqu^à ce qu’elle soit bien dorée. Réserver. Rajouter un peu d’huile et faire revenir les oignons et l’ail. Faire dorer durant 5 min.

Ajouter les tomates et laisser mijoter une bonne heure.

Ajouter les aromates, la seiche et laisser mijoter à nouveau 30 min. Le secret d’une bonne seiche bien tendre est dans la cuisson qui doit durer une bonne trentaine de minute.

Faire cuire vos pâtes selon le mode d’emploi et bien égoutter.

Mélanger les pâtes à la sauce, bien mélanger le tout et servir bien chaud.

Parpadelle au pain de viande et tomates

parpadelle 2

Un plat de pâtes que j’ai réalisée avec les restes du pain de viande. J’aime cuisiner de plus grande portion pour ensuite recuisiner le plat. J’aime aussi en avoir pour la lunch box du travail de ma tendre moitié.

La texture ressemble beaucoup à la sauce bolognaise, mais avec un goût différent. Succès garanti !

Ingrédients

250 g de parpadelle

la moitié de viande du pain de viande

2 conserve de tomate

15 champignons de paris en tranches

4 branches de céleri finement tranché

2 oignon jaune coupé finement

une pincée de piment d’Espelette

1 c à table d’herbe de Provence

sel

de l’huile d’olive

Préparation

Faire chauffer l’huile dans un grand faitout. Y faire revenir le céleri, l’oignon et les champignons. Ajouter les tomates et le pain de viande et bien mélanger le tout. Ajouter les épices et faire mijoter durant 40-50 min.

Ajuster le sel en dernier. Faire cuire les parpadelle selon le mode d’emploi. Une fois cuite, ajouter la sauce à celle ci et servir aussitôt.

parpadelle et pain viande 1

Minsestrone d’hiver avec un goût de soleil

minestrone

Voici ma minestrone d’hiver. Jusqu’ici, rien de particulier me direz vous ! Le secret du bon goût de cette minestrone, réside dans l’ajout de zeste de bergamote ! Un petit goût de soleil qui fait toute la différence dans cette soupe. Vous pouvez bien sur remplacer par du zeste de citron, mais si vous voyez de la bergamote à votre magasin, surtout, testez le dans cette recette, c’est divin !

Ingrédients

1/2 litre de bouillon de volailles maison

2 litres d’eau

4 carottes coupées en dés

2 petit rutabaga ou 1 gros coupé en dés

2 persil tubéreux coupé en dés

100 grammes de mélange de légumineuse a minestrone biologique

1/4 de brocoli coupé en fleurons

1/4 de chou fleur coupé finement

sel, poivre

1 c à soupe de pesto d’ail des ours

1 c à soupe de basilic séché

une poignée de pâtes sèche au choix

le zeste d’une bergamote (ou à défaut d’un citron)

1 pot de tomates entières biologique (ou une conserve)

un peu d’huile d’olive

Préparation

Faire chauffer l’huile dans une poêle. Y déposer les légumineuse en brassant vigoureusement. Ajouter les carottes et le rutabaga. Mouiller avec le bouillon de volailles et ajouter les tomates que vous aurez préalablement coupée. Ajouter les autres légumes à l’exception du brocoli et du chou fleur (ils sont moins long à cuire)

Ajouter le pesto d’ail des ours. Saler, poivrer au goût. Laisser cuire une bonne heure. Ajouter le basilic, le chou fleur et le brocoli ainsi que le zeste de la bergamote. Cuire 10 min et ajouter les pâtes en fin de cuisson. Vous pouvez fermer le feu et laisser mijoter le tout avec le reste de la chaleur. Servir bien chaud.

432166_340389342661614_276121719088377_1083388_1376602649_n

Nous voyageons dans l’espace et dans le temps. Il s’agit d’une succession de ici et maintenant. Nous pouvons être déprimé ou triste et négatif, mais le temps et l’espace continueront. Que vous soyez heureux ou triste, de toute façon, vous vieillissez, vous perdez des cheveux, ils deviennent blancs, la poitrine descend. Mais il y a une différence entre voyager heureux dans l’espace et le temps ou être négatif

Curry de Congre

Une recette bien gourmande et qui sort de l’ordinaire ! Le congre est un excellent poisson à mettre plus souvent sur la table. Pourquoi ne pas épater vos invitées avec cette recette ! Le congre a la caractéristique de devoir être cuit dans un bouillon pour être savoureux. Dans cette recette, je l’ai cuit dans de la tomate assaisonné au curry, le résultat est époustouflant ! Plaisir du palais garanti !

Ingrédients

1 morceau de congre

1 petite conserve de tomate (j’utilise des conserves en verre toujours)

1 verre de vin blanc sec

de l’huile d’olive

2 oignon rouge

2 c à soupe de curry

une pointe de poivre de Cayenne

du persil

un peu de sel

Préparation

Dans un grand faitout, faire chauffer l’huile d’olive. Couper les oignons finement et les faire dorer dans l’huile. Ajouter le congre et faire dorer de chaque côté la pièce de poisson. Une fois le poisson bien rôti, ajouter les tomates que vous aurez préalablement coupé en cube avant. Bien enrober le poisson et ajouter le verre de vin. Saler et ajouter le curry ainsi que le poivre de Cayenne. Laisser mijoter le tout environ 30 à 40 min en prenant bien soin de souvent brasser la préparation afin de ne pas coller au fond. Servir avec un riz complet basmati et garnir de persil

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...