Dinde farcie aux marrons

dinde_marron

La recette de la succulente dinde que nous avons mangé le jour de Noel. Une recette qui convient parfaitement pour le jour de la nouvelle année. Le secret d’une bonne dinde réside dans le fait de la dorloter durant la cuisson, il faut en effet l’arroser toute les heures en début de cuisson et toute les 30 min en fin de cuisson. Vous aurez une dinde tendre et juteuse. Le choix d’une dinde de qualité fermière est également important.

Je vous souhaite de très joyeuses fêtes

Ingrédients

1 dinde fermière

1 c à table de romarin (frais ou sec)

le jus de 2 citrons

sel, poivre

1/2 litre d’eau

Farce

1 c à table de beurre doux

125 grammes de marrons précuit

1 grosse pomme ou 2 petites coupé en cubes

1 tranches de pain coupée en cubes

2 oignon coupé en cubes finement

le jus d’un citron

1/4 litre d’eau

1 c à soupe de romarin

sel, poivre

1 c à soupe de farine

1 c à soupe de beurre

Préparation

Bien nettoyer la dinde et la placer dans une ratissoire. L’arroser du jus de citron et y déposer le romarin dessus. Saler, poivrer

Pour la farce

Dans un poele faire fondre le beurre et y faire revenir les oignons et les pommes jusqu’à ce que les oignons soit coloré. Ajouter les marrons et le pain et bien mélanger. Ajouter l’eau, le jus de citron, saler poivrer légèrement et bien mélanger. Cuire pendant 5-7 min. Laisser tiédir un peu et farcir la dinde de cette préparation.

Mettre au four pendant 5 heures en prenant bien soin d’arroser la dinde toute les heures et au 30 ,min en fin de cuisson.

Pour la sauce.

Recueillir le bouillon et ajouter 125 ml de bouillon de légumes (j’utilise l’eau de cuisson de mes légumes)

Mélanger ensemble le beurre et la farine afin de faire un beurre manié.

Saler, poivrer et épaissir la sauce avec le beurre manié.

Servir aussitôt

Gratin de courge spaghetti aux marrons (recette sans gluten)

courge spaghetti

Voila une recette légère et bien de saison que j’ai eue plaisir  à concocter. Cette recette est issue de mon imagination. Les marrons remplacent facilement la viande dans cette recette et sont source de protéines. C’est un plat réconfortant pour les froide journée d’hiver comme en ce moment en Suisse !

Ingrédients

1 courge spaghetti coupée en deux

250 grammes (1 tasse) de marrons pré cuit

250 ml (1 tasse) de lait végétal (riz, quinoa, avoine)

6 c à soupe de beurre

6 c à soupe de farine d’amarante (ou de riz)

125 ml (1/2 tasse) de vin blanc sec

sel, poivre

1 c à café de muscade

125 ml (1/2 tasse) de poudre de noisette

200 grammes de vieux emmental (ou autre fromage à pâte dure)

Préparation

Coupez la courge en deux et déposez la dans un plat allant au four. Saler, poivrer et mettez la à cuire pendant 30 min à 160C (320F)

Retirez la chair et déposez la dans un grand plat allant au four

Dans un faitout, déposez le beurre et faire chauffer à feu moyen en ajoutant la farine d’amarante. Faire un roux et ajouter le lait végétal doucement en prenant soin de fouetter,comme pour une béchamel. Ajouter le vin blanc. Saler, poivrer au goût en ajoutant la muscade.Déposer la courge spaghetti dans un plat allant au four.

Ajouter la béchamel à la courge spaghetti, puis ajouter les marrons par dessus un peu émietté. Ajouter la poudre de noisette ainsi que le fromage par dessus. Mettre au four durant 30 min à 180C (350F) et servir bien chaud.

gratin

 J’aime la cuisine végétarienne mais je ne suis pas végétarienne, j’aime la cuisine Italienne, mais je ne suis pas Italienne, j’aime la cuisine crue, mais je ne suis pas crudivore, j’aime la cuisine Chinoise, mais je ne suis pas chinoise, je suis par contre omnivore 😉

Chapon citronné farçi aux marrons

Si il y a bien un met que j’aime par dessus tout, c’est bien le chapon et aussi la dinde, si peu populaire en Suisse et en France. Pourtant c’est de loin la meilleure volaille qui soit en autant que l’on sache la préparer. Le secret ? l’arroser souvent, voir toute les trente  min ou aux heures. Lorsque j’étais jeune, le chapon était le met que l’on mangeait le plus souvent le dimanche, ainsi que la dinde (nous n’attendions pas Noël pour en manger, mais cela faisait partie des mets d’hiver dont je raffolait. Ma mère faisait toujours son chapon farci, et tous se battait presque pour avoir la fameuse farce. Bien entendu, elle ne la faisait pas aux marrons (ça n’existait lorsque j’étais jeune, on en trouve maintenant importé d’Europe ! ) mais ces farces étaient toujours savoureuse. Je garde de bon souvenirs de ces repas de famille (nous sommes cinq enfants, et le dimanche ma tante et ma grand-mère se joignait à nous pour le repas) On était une bonne gang comme on dit au Québec :-)

Le goût pour le chapon n’en est pas moins partie, cela fait partie de mes goûts préféré, et ma compagne ADOREEEEE quand je fait le chapon ou la dinde. Ses enfants, lorsqu’ils sont en visite à la maison, craque pour la sauce. Il en redemande toujours :-)) Voici donc ma recette favorite pour cette période de l’année :-)

 

Ingrédients

1 chapon fermier

20 marrons

3-4 tranches de pain complet au levain

le jus de 3-4 citrons

2 c à café de romarin

3 échalotes ou oignon rouge

1 gousse d’ail

le zeste d’un citron

quelques cerneaux de noix fraîche

60 ml de vin blanc

huile d’olive

sel, poivre

 Préparation

Commencer par faire cuire les marrons dans de l’eau bouillante environ 5 min. Les laisser dans l’eau bouillante et les sortir un à un afin de les éplucher. Ce sera plus facile de les éplucher chaud !

 

Couper les échalotes finement et les faire revenir dans un faitout avec l’huile d’olive bien chaude. Ajouter la gousse d’ail préalablement pressée. Faire revenir environ 5-6 min ou jusqu’à ce que le tout soit légèrement doré. Ajouter le pain que vous aurez coupé en cubes et faire revenir à feu moyen. Déglacer le tout avec le vin blanc. Ajouter le jus de citron, le zeste de citron et les cerneaux de noix. Ajouter le romarin, saler, poivrer au goût. La préparation ne doit pas être trop mouillé, ni trop sèche non plus, mais juste humide.

 

Bien nettoyer le chapon, et fourrer celui ci avec la farce.

Saler, poivrer le chapon et saupoudrer le chapon de romarin (j’utilise du romarin sauvage achetée en magasin bio ou droguerie)

Arroser le chapon de jus de citron frais et mettre au four. Le secret d’un chapon tout comme celui d’une dinde, et d’arroser celui ou celle ci à toute les trente minutes ou toute les heures. Vous prenez le jus de cuisson et badigeonnez la volaille souvent. Arroser avec du jus du citron deux trois fois durant la cuisson et ajouter à la fin le bouillon de vos légumes qui auront cuit.

Cuire 3-4 hrs environ selon la grosseur de la volaille à 350F (180C)


Une fois le chapon cuit, retirer le bouillon dans un faitout. Goûter et saler poivrer au goût et ajouter un peu de romarin et de vin blanc (vous ajustez la sauce selon vos goûts)

Épaissir le tout avec une cuillère à soupe de fécule de maïs dilué dans la même quantité d’eau. Servir chaud avec le chapon.

Il n’y a aucune raison d’avoir une frontière tracée sur une carte pour séparer les pays, puisque l’humanité est Une. Mais les gouvernements veulent garder le pouvoir, ils veulent garder l’argent, et ils ont donc besoin des frontières; parce que sans frontières, 99% des politiciens deviennent inutiles. Il faut un gouvernement mondial. À l’heure actuelle, il y a 180 pays sur terre, donc 180 ministres des Finances, 180 ministres militaires, 180 exemplaires de chaque ministre. Même le plus petit pays a des ministres. C’est vraiment trop bête. Vous avez besoin d’un seul gouvernement qui prend soin de tout le monde

 

Tarte aux châtaignes Ardéchoise

Aujourd’hui, nous allons faire un petit tour en France dans la région de l’Ardèche, bien connue pour ses châtaignes. Il est bien entendu que s  j’habitais cette région, il y a longtemps que j’aurais été faire la cueillette des châtaignes. Petit fruit dont je raffole. Au Québec, on arrive à en trouver, mais c’est un produit importé, et vendu très cher de par son importation. Depuis toute jeune que je connait la crème de marrons, chez nous, c’était un produit de luxe, mais ma tante et moi adorions et on ne s’en privait pas. Maintenant que je vit en Europe, je me régale chaque année de la châtaigne. C’est tellement bon :-))))

Ingrédients pour 6 portions

1 pâte brisée sucrée

400 g de châtaignes
40 g de miel de châtaignes

50 g de miel de lavande
17 cl de crème liquide

2 œufs

1 orange non traitée
1 étoile de Badiane
1 gousse de vanille

 

Préparation

 

Dans une casserole mettre de l’eau et une étoile de Badiane. Cela donnera un petit goût anisé.

 

Prendre les châtaignes et les fendre sur le dessus. Plongez les dans l’eau bouillante avec l’anis et laisser cuire pendant 25 min environ. Sortir de l’eau et les égoutter. A noter que les marrons s’épluchent plus facilement lorsqu’elle sont chaude, j’en laisse un peu dans l’eau et je les prend au fur et à mesure afin de faciliter l’épluchage.

  

Verser les châtaignes dans le blender ou le robot. Ajoutez y les oeufs, le miel, le jus d’oranges, la crème et la vanille dont vous aurez retiré les graines. Bien mélanger afin d’obtenir un mélange homogène. Verser sur la pâte à tarte.

Préchauffer votre four à 180C (350F) et cuire pendant 25 min. Servir chaud, tiède ou froid. En fait toute les façon sont bonne lol

Vous pouvez tomber amoureux chaque matin, sans objet d’amour, ou plutôt s’élever amoureux chaque matin, sans objet d’amour. Rire sans raison et pour tout, sourire sans raison et pour tout et être amoureux de personne et de tout. Vous pouvez vous mettre dans cet état amoureux sans aucune aide extérieure. Pourquoi laisser une personne extérieure à vous être responsable de cet état extraordinaire de transe amoureuse qui rend les couleurs plus vives, qui donnent envie de chanter… .

Poulet farci aux canneberges et marrons

Cette recette a eu beaucoup de succès samedi passé. D’ailleurs tout a été mangé le soir même. A servir avec une sauce aux canneberges fraîches.

 

Ingrédients

1 poulet fermier (de grain)

3 c soupe de beurre

2 échalotes

250 grammes de canneberges fraîches (hors saison, vous pouvez prendre des séchées)

250 grammes de marrons cuits

3 tranches de pain complet

thym frais

le jus de 2 oranges

1 orange supplémentaire

sel, poivre

5 tranches de lard fumé

bouillon de légumes

2 c café de fécule de maïs

 

Préparation

 

Faire fondre le beurre dans une poêle et y faire revenir l’échalote. Ajouter le pain coupé en dés, les marrons et les canneberges. Faire dorer et ajouter le jus d’orange frais et le thym. Ajouter du bouillon de poulet maison pour rendre le tout humide. Réserver.

 

Prendre le poulet et le farcir. Ajouter des tranches de lard sur le dessus et arroser du jus d’une orange pressée.

 

Faire cuire au four, environ 1 hrs30 selon la grosseur du poulet, en badigeonnant régulièrement avec le jus de cuisson, ainsi que le jus d’une orange.

 

Prendre le bouillon de la rôtissoire au fond, et verser dans une casserole.

 

Saler, poivrer si besoin et ajouter un peu de jus d’orange. Ajouter le bouillon de vos légumes que vous faites cuire. Epaissir légèrement avec de la fécule de maïs qui sera délayée dans un soupçon d’eau.

Servir avec le poulet

 

poulet

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...