Blog en pause

Voila, le temps des départs est arrivé ! D’ici quelques jours je vais m’envoler vers le Québec pays ou j’ai passée la plus grande partie de ma vie. Je ne dit plus que c’est chez moi, car maintenant chez moi, c’est un peu partout. Quand on a quitté son pays natal et qu’on a voyagé à travers les continents, on finit par se considérer résidente du monde….. Quelques semaines passée la bas, le temps de faire le plein des gens qui me manquent, de la culture, de la mentalité et je l’avoue, des spécialités culinaire ….. Le temps de recharger mes batteries, de prendre plein de photos et je vous reviendrai millieu- fin janvier avec la tête débordante d’idée.

A vous tous et toute cher lecteurs, lectrices, je vous souhaite un doux et merveilleux temps des fêtes rempli d’amour et de partage.

A bientôt ♥

Ville_de_Québec012

 

Cake à la citrouille et aux épices glacage au fromage

cake citrouille

Je ne suis pas très présente en ce moment, non pas que je soit dans les préparatifs de mon repas des fêtes, mais plutôt de mon voyage au Québec pour y fêter Noël avec ma famille. Je suis tellement excitée à l’idée de passer un noel blanc, que même l’idée du froid et de la neige abondante me fait revenir en enfance. Cette année, je suis contente que l’hiver arrive et j’ai hâte de vivre une vraie tempête de neige comme dans ma jeunesse lol.

Comme il faut bien manger en attendant, ce cake est mon favori durant cette période. Je le fait à chaque année avec des variantes et il a toujours un succès fou chaque année. C’est ma meilleure recette de cake (qui peut très bien se faire en muffins) hivernale. Avec le glaçage au fromage, c’est la touche gourmande qui ajoute un gros plus …. Il ne dure pas plus d’une journée chez moi.

Délicieux a tout moment de la journée et même idéal pour un brunch ou le petit déjeuner.

 

Ingrédients

100 grammes (1 tasses) de farine d’avoine
80 grammes (3/4 tasse) de farine d’épeautre

60 grammes (1/4 tasse) de son de blé
2 c à café de cannelle

5 grain de cardamone

une demi fève tonka râpée

1 c à café de muscade

1 c à café de bicarbonate de sodium

2 c à café de levure chimique
¼ c à café de sel
150 grammes (3/4 tasse) de raisins secs
75 grammes (1/3 tasse) d’huile de coco
6 c à soupe de miel
2 œufs battus
200 grammes (1 tasse) de purée de courge d’hiver (potiron, citrouille ou autre courge)
1/4 de tasse de lait ribot (babeurre)

1 gousse de vanille grattée

4 c à soupe d’écorce d’orange confite

Préparation

Dans un saladier, mettre la farine et les épices ensemble, ainsi que la levure.

Ajouter le jaune d’œufs battus et l’incorporer au mélange.

Ajouter l’huile, les raisins que et le zeste d’orange et le lait ribot (babeurre). Incorporer la purée de potiron que vous aurez fait cuire au préalable. Ajouter le miel et la gousse de vanille que vous aurez grattée. Bien mélanger le tout à la fourchette.

Mettre dans un moule à cake et cuire environ 30- 40 min ou jusqu’à ce qu’un couteau ressorte sec à 180C (350F) .Laisser tiédir et servir. A déguster avec un bon thé vert ou une tisane de Noël.

Glaçage

une buche de fromage frais

3/4 de tasse de sucre à glacer

un bouchon de rhum

Préparation

Mettre tous les ingrédients dans le bol du malaxeur et bien mélanger.

Garnir le dessus du cake de ce mélange et déguster.

bonhomme

 

Moussaka Grecque

MOUSSAKA 2

La moussaka, il suffit que j’y pense pour me retrouver en Grèce, en bord de mer, dans une taverna ! La bas, il y a de la moussaka dans toute les bonne taverna qui se respectent. J’en ai mangée d’excellente la bas lors de mes voyages en Grèce et je m’était promis depuis mon premier voyage de la préparer à la maison. Il m’en a fallu du temps avant de faire la recette et elle a tellement eue de succès, que j’ai tout de suite eue la demande à ce que cela revienne souvent au menu. C’est réconfortant, les saveurs sont sublime et c’est un plat idéal pour cette période de l’année. Même si en Grèce on mange la moussaka tiède ou même chaude durant les chaude journée d’été. Perso, je préfère me rendre en Grèce l’été pour la manger, que de cuire devant le four …. C’est (un peu) long à préparer mais le résultat en vaut vraiment la peine. Pour vous simplifier la vie, vous pouvez préparer le ragoût de viande la veille.

Pour la base

1 kg d’aubergines (environ 3 moyenne)

500 g de sauce tomate en boîte de qualité

800 grammes d’agneau haché par le boucher (ou d’un reste de gigot que vous hacherez)

1 oignon

2 gousse d’ail

1 verre de vin blanc

une feuille de laurier

une pincée d’origan

un peu de persil plat haché

une pincée de cannelle

de l’huile d’olive

de l’huile pour la friture

sel,

1/2 c à café de piment en poudre (espelette ou autre)

Pour la béchamel

1 litre de lait entier

80 gramme de beurre

4 c à soupe de farine

sel, poivre

noix de muscade

Dans un faitout, faire revenir l’oignon et l’ail et la viande. Faire dorer quelques minutes. Ajouter les épices et verser le vin. Laisser réduire et ajouter les tomates en brassant bien comme il faut.

Laisser cuire pendant une heure en brassant souvent pour ne pas que le mélange brule ou colle.

Le mélange doit être moelleux et non sec. Réserver.

Couper les aubergines en fines lamelle dans le sens de la longueur . Faites chauffer l’huile dans une poele et faites frire les aubergines par tranches de 3-4 à la fois pendant quelques minutes. Déposez les ensuite sur un papier absorbant. Réserver.

Dans un faitout, faites fondre le beurre et y ajouter la farine de sorte à former un roux. Ajouter le lait tranquillement à l’aide du fouet si vous n’êtes pas habile pour la béchamel. Saler, poivrer et ajouter la muscade. Réserver.

Dans un grand plat carré ou rectangulaire, déposer la moitié des aubergines dans le fond. Ajouter le ragout de viande ainsi qu’une autre rangée d’aubergines. Couvrir le tout de la béchamel et y saupoudrer un peu de chapelure.

Mettre au four durant 45 min à une heure.

En hiver servir bien chaud, mais on peut manger ce plat tiède quand il fait très chaud comme en Grèce:-)

MOUSSAKA

bateau

taverna

Omelette à la bolognaise sans gluten

omelette bolognaise

Une recette qui me rappelle mon enfance. Lorsqu’il y avait des restes de sauce spaghetti comme on dit au Québec, ma mère faisait parfois une omelette qu’elle surnommait omelette espagnole. Bien entendu, elle n’a rien d’espagnole avec la bolognaise qui est plutôt Italienne….Une façon originale d’utiliser les restes de bolognaise sans nécessairement faire du spaghetti. Une recette très gourmande et réconfortante.

Pour mes recettes de bolognaise c’est par ici (clic) et (clic)

Ingrédients pour une omelette, doublez, triplez les portions si besoin

2 œufs battus

un peu de lait entier (environ 4 c à table)

sel, poivre du moulin

une poignée de basilic frais

un reste de bolognaise

un peu de beurre

Un bon fromage typé comme le gruyère, le parmesan le comté râpée

Préparation

Faire chauffer dans un faitout la bolognaise et mettre de côté.

Dans un saladier, battre les œufs avec le lait, le sel et le poivre.

Ajouter le basilic (en garder un peu pour la déco) et bien battre le tout.

Mettre du beurre dans une poele et y faire cuire l’omelette. Une fois l’omelette prise sans toutefois être totalement cuite, déposer la bolognaise sur le dessus et le fromage râpée.

Laisser la cuisson se terminer en déposant un couvercle sur le dessus afin que le fromage fonde.

Retirer et servir aussitôt.

foret

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...