Gâteau des îles aux carottes, ananas, coco et noix de Grenoble

gateau ananas carotte

Je ne suis pas très présente ces temps ci. C’est le printemps, le jardinage débute, la saison des plantes sauvage également, et j’ai énormément de travail. Ce qui explique ma non présence. Je me ferai surement pardonner avec cette recette très très gourmande. Une recette de mon adolescence que ma soeur ainée faisait. Il est bon, parfumée, il ressemble un peu au carotte cake mais encore plus parfumée et moelleux. L’essayer c’est l’adopter …..

J’ai utilisée de l’ananas frais, prenez soin de bien l’égoutter sinon le gâteau aura du mal à cuire.

Ingrédients

3/4 tasse huile d’arachide (bio si possible)

3/4 tasse de sucre de fleur de coco

4 œufs

1 c à table d’essence de vanille

1 tasse de farine (T70)

1 tasse de farine entière (T80)

1 c à café de bicarbonate de soude

1 c à café de levure chimique (poudre à pâte)

1/4 c à café de sel

1 1/2 c à café de cannelle

1 c à café de muscade

1 tasse de carottes râpées

2 tasses d’ananas broyés et égoutté

1/4 tasse de noix de coco râpée

1/4 tasse de noix de Grenoble en morceaux

Pour le glaçage

1 bûche de fromage de chèvre à la crème

1/2 tasse de sucre glace (sucre en poudre)

le zeste d’un citron râpée (ou 2 gouttes d’huile essentielle de citron)

un bouchon d’essence de vanille

Préparation

Dans un grand saladier mélanger l’huile, le sucre, les œufs et la vanille. Battre au mélangeur durant 5 minutes.

Tamiser la farine le bicarbonate, la levure, le sel, la cannelle et la muscade.

Incorporer graduellement au premier mélange. Ajouter les carottes, les ananas, la noix de coco et les noix.

Verser dans un moule à manquer beurré et enfariné.

Cuire au four à 180C (350F) durant 55 minutes (la cuisson peut paraître longue mais comme c’est un gâteau relativement mouillé, il doit bien cuire)

Démouler et laisser refroidir durant une heure

Pour le glaçage

Déposer le fromage dans le bol du mélangeur. Ajouter le sucre glace et bien mélanger. Ajouter le zeste de citron et l’essence de vanille. Napper le gâteau de ce glaçage et déguster !

gateau des ilesgateau des iles 2

 

 

Cookies aux chocolat blanc et noix de Macadam

biscuit chocolat blanc macadam

J’aime beaucoup les biscuits (ou cookies comme on dit en Europe) et je n’ai pas vraiment eue l’occasion d’en cuisiner cet hiver par manque de temps. Je n’en ai pas acheté du commerce non plus car quand on fait ses biscuits maison, ceux du commerce sont beaucoup moins bon. Je préfère m’en passer ! Ceux ci sont excellent, fondant en bouche avec le chocolat blanc avec un croquant qui apporte du crunch. Un pur délice !

Ingrédients

1 tasse de beurre

1 tasse de sucre de fleur de coco

2 œufs

1 gousse de vanille grattée

2 tasse de farine de petite épeautre semi complète (T80)

1 c à café de bicarbonate de soude

une pincée de sel

1 tasse de chocolat blanc en morceaux ou en pépites

1 tasse de noix de macadam en morceaux

Préparation

Battre en crème le beurre le sucre les œufs et la vanille.

Mélanger la farine, le bicarbonate et le sel.

Incorporer les ingrédients secs graduellement à la préparation crémeuse. Ajouter

le chocolat blanc et les noix de macadam.

Préchauffer le four à 180C (350F) Déposer la pâte par petite boule que vous roulez dans le creux de votre main.

Déposer sur une tôle à biscuits et cuire de 8 à 12 minutes .

Laisser refroidir sur une grille de métal. Déguster.

biscuit 2 choco blanc

Soupe de potiron et huile essentielle de zeste d’orange et sa quenelle de pesto

soupe potiron ortie

Ceux qui me connaissent et me suivent, savent à quel point j’aime les plantes sauvages. A ma plus grande joie, elle font leur apparition à ma montagne. Pour le moment, c’est encore timide, mais le prochain mois risque d’être sous le signe des plantes sauvages. Saviez vous que l’ortie est la plante la plus riche en minéraux et qu’elle contient autant de protéines qu’un steak ? Elle est également plus riche en vitamine C qu’une orange ! De quoi s’y intéresser de près ! Eh pour ceux et celles qui pensent que le pesto d’ortie crue pourrait piquer, rassurez vous, une fois passée dans le robot elle perd tout son piquant :-) A moins d’y rajouter du piment (lol) La soupe à l’ortie est de loin ma favorite, mais comme ma récolte était trop petite, je me suis contentée d’un pesto pour accompagner ma soupe. Eh puis si vous êtes novice, c’est une bonne façon de vous y initier tout doucement !

Ingrédients

1 potiron épluchée et coupée en dés

1 litres de bouillon de volailles maison ou de légumes (bouillon de lapin pour ma part)

un peu d’huile

3 gouttes d’huile essentielle de zeste d’oranges

sel, poivre

1/4 de litre de lait (chèvre pour ma part)

une petite botte d’ortie préalablement lavée (les jeunes pousses seulement)

4 noix du Brésil

2 c à soupe de parmesan

une filet d’huile d’olive

Préparation

Dans un grand faitout, faites revenir les cubes de potiron pendant quelques minutes. Verser le bouillon de volailles pour déglacer le tout. Laisser cuire durant 15-20 min ou jusqu’à ce que la courge soit bien cuite. Passer le tout au robot.

Saler, poivrer au goût. Ajouter le lait et bien mélanger. Ajouter les gouttes d’huile essentielle.

Pour le pesto

Déposer les feuilles d’ortie dans le robot avec les noix et le parmesan. Ajouter un filet d’huile. Bien mixer le tout.

A l’aide de vos mains formez une quenelle. Déposez la soupe dans un bol et ajouter la quenelle de pesto. Dégustez !

clairiere

Interview depuis le Québec avec ma soeur Coach de longévité

Aujourd’hui, point de recettes, mais plutôt un partage que je voulait vous faire depuis longtemps. Une vidéo prise avec ma soeur lorsque je suis allée au Québec. Ca tombe bien, car elle vient tout juste de sortir son premier livre numérique.

Ma soeur et moi, sommes très proche l’une de l’autre malgré la distance qui nous sépare. Rare que se passe une semaine sans nous donner des nouvelles. Nous avons toute deux des passions en commun (les poules, le jardinage, les champignons pour sa part et les plantes sauvage pour ma part) ainsi que la passion de la nourriture saine. Pour ceux qui me connaissent en tant que blogueuse, je suis sous le nick de Princesse Oser, mais tout le monde m’appelle en fait la Druidesse (pour mon amour des plantes et des plantes sauvage) Voila pourquoi l’interview se fait sous le signe de Oser la Druidesse :-)

Eh avant de me le faire dire, nous avons ma soeur et moi, l’accent Québécois. Pour ma part, malgré 5 années en Suisse, je n’ai jamais perdue mon accent (et j’y tient lol)

Bon visionnement !

 

Et voici le lien du livre numérique de ma soeur. Comme il est vraiment super et qu’il est disponible partout car il est en format numérique,  je vous le partage (clic) 

 

 

Lasagne ouverte aux carottes et tomates cerise rôti, ricotta et huile d’olive crue

lasagne ouverte

Ces jours ci, je court à droite et à gauche, un peu comme une fourmi qui s’agite dans tous les sens. Normal, j’ai beaucoup de travail et le printemps est bien arrivé, et les travaux au jardin sont débuté à ma plus grande joie. Je retourne la terre, je retourne encore (et j’en ai grand) je bêche, j’ai commencée à semer petits pois et oignon, bref j’ai pas de quoi m’ennuyer. Je mange beaucoup de salade quand je suis très occupée, mais après avoir passée tout un après midi dans le jardin, le besoin de quelque chose d’un peu plus consistant était obligatoire ! Ces lasagnes ont fait le bonheur de mes papilles et de mon estomac. C’est bon, pas trop lourd non plus et très facile à réaliser. Et cerise sur le gâteau, j’ai retrouvée une bonne vingtaine de carottes qui était restée sous la neige et qui était encore toute dodue. J’en ai croquée quelques unes et le reste a finie dans cette lasagne ! Dans cette recette, tout réside dans la qualité des ingrédients. L’huile d’olive provient d’un petit producteur Italien, il y en a d’excellente également en France. :-)

Ingrédients

10 carottes coupée finement en tranches

10 tomates cerise environ

un paquet de ricotta

4 feuilles de lasagne déjà cuite

de l’huile d’olive de très bonne qualité

du thym frais

de l’origan frais

sel, poivre

une pincée de piment d’espelette

un peu de parmesan

Préparation

Dans une poêle, faire revenir les carottes dans de l’huile d’olive. Ajouter un peu d’eau et continuer la cuisson jusqu’à semi tendreté. Ils doivent rester un peu croquant. Ajouter les tomates et les rôtir a leur tour quelques minutes.

Ajouter la ricotta et les aromates. Bien mélanger le tout, saler, poivrer et ajouter le piment.

Déposer une lasagne dans une assiette, déposer ce mélange par dessus. Garnir d’une autre feuille de lasagne. Napper le tout d’une bonne huile d’olive de qualité. Servir immédiatement avec un peu de parmesan râpé.

source

rhubarbe

 

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...