Sole entière au roaster et purée de rutabaga aux épices douce

sole et huile olive

Alors que plusieurs blogueuse publient des recettes de crêpes, je pense que la blogosphère est assez remplie de recette de crêpes pour en trouver une à votre goût. Moi et les traditions, ont ne fait pas bon ménage hihihi. Aujourd’hui, c’est plutôt une recette de poisson entier, la sole notamment, cuite au roaster Américain (rôtissoire). Cela fait un poisson cuit avec sa peau, tendre et juteux. La sole est un poisson suffisamment fin sans lui faire perdre sa saveur dans une tonne de sauce. Ici tout est dans la qualité et la noblesse des ingrédients. Pour ma part, une huile d’olive Napolitaine qui vient de ma réserve que je me fait chaque année quand je me rend en région Napolitaine. Utilisez une bonne huile d’olive de qualité un peu piquante et cela donnera ne fera qu’embaumer la sole. Une purée de rutabaga aux légumes ancien vient sublimer le tout. Ce plat est un délice croyez moi…. :-)

Ingrédients

1 grande sole

2 citron (un coupé en tranches et l’autre son jus)

de l’huile d’olive de qualité

2 rutabaga

une pincée de chaque : cannelle, muscade, gingembre

3 c à soupe d’huile d’olive

quelques carottes

Préparation

Déposer la sole dans la rôtissoire (roaster) et l’arroser du jus de citron et ajouter les citrons en tranches par dessus. Mettre au four durant 20-30 min selon la grosseur du poisson.

Pendant ce temps, éplucher le rutabaga et le couper en tranches. Le faire cuire à grande eau jusqu’à cuisson complète. Bien égoutter et passer au robot en purée. Ajouter les 3 c à soupe d’huile d’olive. Saler, poivrer et ajouter les épices. Réserver.

Faire cuire les carottes à la vapeur. Réserver.

Nettoyer la sole en enlevant la peau et en prélevant les filets.

Montage.

Déposer la purée de rutabaga et disposer un filet de sole par dessus. Arroser d’un filet d’huile d’olive et servir avec les carottes.

sole huile olive 2

Gâteau renversé à l’ananas

gateau renverse ananas

Lorsque j’ai fait ce gâteau, j’étais certaine d’avoir tous les ingrédients sous la main ! Je suis du genre à avoir toujours du surplus dans le frigo et dans les placard, au cas ou ….

Mais lorsque je suis arrivée à devoir mettre du lait et que mon gâteau était commencé et que horreur, je m’aperçoit que je n’ai pas de lait, je me suis dit que pas de soucis, j’allais remplacer par du lait végétal, mais encore une fois, je n’en avait pas assez ! Que faire …. je vit loin de tout et partir au premier village, aurais été trop long. C’est alors que j’ai pensée a ce pot de crème entière qui trainait au fond du frigo et qui cherchait à être employé. Je me suis dit que certes, c’était riche, mais comme on passe nos week-end a travailler dehors et à carburer beaucoup d’énergie, je me suit dit, au diable les calories ! Que de bonheur, car je doit avouer que c’est LE meilleur gâteau renversé à l’ananas de ma vie. Avec un ananas frais et une gousse de vanille, ce gâteau vous mènera droit au paradis :-) C’est une recette de mon enfance. Je sait, les Antilles c’est loin du Québec, mais le gâteau renversé à l’ananas fait partie des classiques !

Ingrédients

Pour le gâteau

500 ml (2 tasses) de farine d’épeautre T80 (semi complète)

1 c à table de bicarbonate de soude

1/2 c à café de sel de mer

125 ml (1/2 tasse) de beurre ramolli

150 ml (1/2 tasse) de sucre roux

2 œufs

1 gousse de vanille grattée

1 tasse de crème (ou de lait)

Garniture à l’ananas

80 ml (1/2 tasse) de beurre

180 ml (3/4 de tasse de sucre de coco)

1 ananas frais paré et coupé en tranches

des cerises griottes confite biologique

Préparation du gâteau

Dans un bol, mélanger la farine, le bicarbonate et le sel. Dans un grand bol, à l’aide d’un batteur électrique, défaire le beurre en crème. Ajouter le sucre petit à petit, en battant jusqu’à ce que le mélange soit homogène. Ajouter les œufs un à un, en battant bien après chaque addition. Ajouter la vanille en battant. Incorporer les ingrédients secs au mélange de beurre, en alternant avec la crème ou le lait. Réserver.

Préparation de la garniture

Dans un moule de 9 po (23 cm) de côté, faire fondre le beurre au four préchauffé à 180C (350F) Ajouter le sucre de coco et mélanger. Couper les tranches d’ananas, les disposer côte à côte dans le moule et mettre une cerise au centre de chacune. Couvrir de la pâte à gâteau réservée.

Cuire au four préchauffé de 45 à 55 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dents inséré au centre du gâteau en ressorte propre. Laisser refroidir pendant 15 minutes. Passer la lame d’un couteau sur le pourtour du gâteau pour le détacher du moule et démouler délicatement. Servir chaud ou froid.

maison

 

 

 

 

Chaud froid d’oeuf au sirop d’érable par Alain Passard

oeufs toque sirop erable

Voila quelques temps déjà que je m’étais achetée un toque oeufs et que je n’avais pas pris encore le temps de m’en servir. C’est chose faite avec cette exquise recette et c’est certain que je l’utiliserai très souvent maintenant que je sait que c’est si facile. Pour utiliser le toque oeufs, le net regorge de vidéo qui explique comment faire, cet ustensile est une petite merveille… C’est une recette simple mais Ô combien chic et qui ne passera pas inaperçue. La seule chose que j’ai modifiée sur la recette est que j’ai remplacée le 4 épices par de la muscade.

Ingrédients

4 œufs frais (prévoir 3 à 4 œufs de plus)
4 cuillères à café de sirop d’érable
10 cl de crème fraîche liquide (35% de matière grasse)
2 pincées de muscade (la recette demandait du 4 épices)
2 cuillères à café de vinaigre de Xérès
2 pincées de fleur de sel
Poivre noir du moulin
Quelques brins de ciboulette (facultatif)

Ustensiles : un toque-œuf et un couteau pointu

Préparation
Avec un toc-œuf, couper l’extrémité d’un œuf ; évacuer le blanc et réserver le jaune au fond de la coquille, recouvrir d’une pincée de fleur de sel et d’une pincée de poivre fraîchement concassé. Réserver l’œuf dans son alvéole. Fouetter la crème fleurette avec le vinaigre, la muscade , le sel et le poivre

Sur une eau frémissante (70°) faire flotter 10 min la coquille d‘œuf avec son jaune ; ensuite ajouter dans la coquille la crème fouettée et le sirop d’érable. Terminer en ajoutant quelques tronçons de ciboulette. Servir sur du gros sel ou en cocotier.

poulette

Lapin fermier aux morilles et riesling à la rôtissoire et sa purée de légumes racine

lapin au riesling et morilles

Après l’élevage des poulets et des poules, c’est au tour de l’élevage des lapins que je me suis lancée sans regret. Le plus difficile étant de ne pas s’attacher aux lapereaux et de les tuer (sans souffrance ce qui est le plus important pour moi). Le résultat est une viande hors de l’ordinaire, goûteuse et ultra tendre. Normal, je les ai nourri avec beaucoup de crudités et de foin et des granules bio. Nous avons eue le bonheur dans notre assiette ! ,-)

Ingrédients

1 lapin fermier

4 échalotes

1 poignée de morilles déshydratée

3/4 litre de riesling

sel, poivre

4-5 c à table de beurre

1 c à table de farine

Préparation

Dans une grande poêle, faire revenir les morceaux de lapins légèrement enfariné dans la moitié du beurre. Répéter l’opération car il est inutile de tout mettre en même temps. Faites bien dorer chaque morceaux.

Déposer les morceaux dans une grande rôtissoire (roaster) et y ajouter le vin, le sel et le poivre ainsi que les échalotes coupée finement. Laisser cuire pendant 3 hrs à 180C (350) pour démarrer et ensuite baisser le feu à 150C (300)

Faire réhydrater les morilles durant 30 min dans l’eau. Les égoutter et les faire revenir à la poêle avec un peu de beurre. Ajouter au lapin 20 min avant la fin de cuisson.

Avec le reste de beurre, ajouter la farine et faire un beurre manier. Ajouter à la sauce du lapin et bien mélanger. Ajouter un peu de vin si la sauce est trop épaisse.

Pour la purée

6 panais

3 carotte jaune

du beurre

une pincée de muscade fraîchement râpée

Préparation

Dans une cocotte faire cuire dans de l’eau les panais et les carottes à grand bouillon. Égoutter et passer au robot avec une noisette de beurre. Saler, poivrer au goût et ajouter la muscade.

Servir bien chaud accompagné du lapin.

IMG_1425

Hot chicken sauce à la bière

hot chicken

Aujourd’hui c’est une recette typiquement Québécoise que je vous propose. Ce n’est pas de la grande gastronomie, mais cela fait partie des mets de mon enfance. Au Québec, il existe un tas de recettes avec des restes de viande. Le hot chicken, anglicisme de sandwich au poulet chaud, se fait avec les restes de poulet ou de dinde. C’était souvent un met du samedi soir. Si vous allez au Québec, je ne vous conseille pas d’aller en manger au restaurant, car malheureusement seulement les sauces industrielle sont utilisées et sont pleine de sel, sodium, et surtout de glutamate monosodique très nocif pour la santé. Si vous êtes du Québec, cette sauce aura tout pour vous plaire et vous pourrez l’utiliser comme sauce brune. Que de souvenirs dans ce plat ….

Ingrédients

Pour 2-4 personnes

Un reste de poulet

du pain de mie (2 tranches par personne)

des petits pois congelé

Pour la sauce

1 carcasse de lapin (ou de poulet)

1 bière blonde

1 litre d’eau

du sel de mer

du poivre du moulin

du beurre

1 c à soupe d’arrow root (ou de maizena)

Préparation de la sauce

Dans une grande casserole, faire revenir la carcasse de lapin dans le beurre. Cuire quelques minutes et déglacer le tout avec la bière. Bien gratter le fond pour prélever tous les sucs. Ajouter l’eau, le sel et le poivre (au goût). Laisser mijoter durant une heure. Filtrer et déposer dans un faitout. Délayer l’arrow root avec un peu d’eau. Faire bouillir le mélange et ajouter l’arrow root. Saler, poivrer si besoin. Réserver.

Montage

Déposer une tranche de pain et la garnir de poulet coupé en petits morceaux. Napper d’un peu de sauce, déposer une autre tranche de pain par dessus et napper le tout de sauce. Servir avec des petits pois et des frites. On peut également servir le tout accompagné d’une salade de chou.

poteau

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...