St Jacques au beurre blanc à la vanille et ses petits légumes

st jacques beurre blanc 4

Depuis que je mange des St Jacques j’ai toujours pensée que la meilleure façon de les cuisiner était simplement avec du beurre salé sans rien d’autres. Cette pensée était avant que je cuisine cette recette à tomber. J’ai mangée dernièrement dans un bon restaurant en Auvergne, des St-Jacques sauce au beurre blanc à la vanille. Il me fallait reproduire sans faute la recette. C’est chose faite ! C’est une recette tout simplement divine. Ici les St Jacques sont servie en repas principal, mais vous pouvez également les servir en entrée simplement en supprimant les accompagnements et en réduisant le nombre à 3 ou 4. La tarte en accompagnement, est à suivre un peu plus tard dans mes publications….

Si vous suivez bien les étapes, la sauce au beurre blanc est facile à faire. Vous pouvez même la faire quelques heures d’avance et la réchauffer au dernier moment.  Faites cuire par contre les St Jacques au dernier moment. Si vous habitez au Québec, remplacez les St Jacques par des pétoncles fraîche.

Pour 2 personnes (vous pouvez facilement doublez et tripler la recette)

12 st jacques (soit 6 st jacques par personne)

500 grammes de choux de Bruxelles

1/2 litre de vin blanc sec

sel, poivre

80 g de beurre froid

le jus d’un demi citron

7 cl de vin blanc (plus un verre pour les choux de Bruxelles

1 échalotes

2 gousse de vanille

Préparation

Couper les échalotes finement et les déposer dans un faitout. Ajouter les 7 cl de vin blanc et faire bouillir le tout avec les 2 gousses de vanille dont vous aurez extrait le pulpe jusqu’à ce que le vin soit totalement réduit et que les échalotes deviennent sèche.

Arroser du jus d’un demi citron et de 3 c à soupe d’eau. Ajouter alors le beurre en baissant le feu, et fouetter pour que le mélange épaisse. Cette opération n’est pas longue. Enlever immédiatement du feu et passer au chinois en prenant soin de bien écraser les échalotes pour en ressortir toute la saveur et les sucs. Presser fermement (vous pouvez garder les échalotes et les servir en accompagnement, c’est divin ou les ajouter à une soupe)

Remettre la sauce dans un faitout et mettre de côté jusqu’au service. Réchauffer doucement à ce moment la.

Pour les choux de Bruxelles

Couper les choux de Bruxelles en deux et les faire revenir dans un peu d’huile. Ajouter le vin blanc pour déglacer le tout et laisser mijoter doucement durant 10 min. Saler, poivrer au goût.

Pour les St Jacques

Les faire revenir dans un peu de beurre salé. Il est important de ne pas trop les faire cuire, environ 2-3 min maximum de chaque côté. Vous pouvez également les servir semi crue en réduisant le temps de cuisson.

Servir avec la sauce et les choux de Bruxelles et une pointe de tarte aux légumes (recette à venir) 

st jacques beurre blanc vanille 1

Soupe de topinambours et crabe à la crème de noix de Cajou

soupe topinambour crabe 2

Cette soupe prend des airs festifs avec le crabe. utilisez les carcasses de vos crabes pour en faire un bouillon. Si vous utilisez du crabe en boîte, vous pouvez utiliser un bouillon de poulet maison. Mais le crabe frais est bien meilleur. Petit astuce. Faites cuire vos crabes la veille et prélevez la chair. Vous n’aurez qu’a faire votre soupe le lendemain et faire le montage pour une soupe très raffiné du temps des fêtes. Au lieu de la crème, j’ai utilisée de la crème de noix de Cajou qui apporte un crémeux à la soupe. Elle est aussi plus légère qu’avec la crème. Une recette à noter pour vos repas festif du temps des fêtes.

Ingrédients

2 crabe  préalablement cuit et leur carcasse

de l’eau

1 kg de topinambours

100 grammes de noix de Cajou (que vous ferez tremper dans l’eau pendant une nuit)

sel, poivre.

Préparation

Pour la crème, une fois les noix trempée, rincez les à grande eau. Déposez les dans le robot avec un peu d’eau. Ajouter de l’eau si nécessaire, la préparation doit avoir la consistance d’une crème. La crème se conserve quelques jours au frigo.

Utilisez les carcasses de vos crabes et ajouter un litre d’eau ou plus. Faire mijoter à feu moyen durant 2-3 heures afin que les parfum ressortent bien. Filtrer.

Utilisez le bouillon et le déposer dans un grand faitout.

Peler les topinambours et les couper en cubes. Les faire cuire dans environ 1 litre de bouillon.

Une fois cuit à point passez le tout au robot et ajouter un peu de crème de noix de Cajou. Saler poivrer au goût.

Déposer le crabe sur le dessus et le corail si vous avez des crabes femelle.

Servir bien chaud et dégustez.

soupe topinambour crabe 4

soupe topinambour crabe

Entrecôte sauce au brie et poivre rose (Recette festive)

tournedos sauce fromage

Lorsque j’ai vue cette recette chez Doria, j’ai tout de suite craquée. J’ai bien fait, car nous avons été enchantée. Elle est à mettre de côté pour vos recette festive du temps des fêtes sans faute. En plus c’est rapide. Votre succès résidera dans le fait d’utiliser des ingrédients de haute qualité. Je n’avais pas de brie de Melun sous la main, j’avais toutefois un fabuleux fromage de chèvre type brie fermier et artisanal. Un fromage de qualité fera toute la différence. Quant à mon choix de viande, j’utilise toujours de la viande biologique de petits producteurs. Le secret est vraiment dans la sauce …. J’ai servie le tout avec des rutabagas que j’ai fait revenir un peu au beurre.

Ingrédients

2 entrecôte de bonne qualité que vous ferez cuire selon votre goût.

50 gr de Brie fermier (j’ai pris un fromage de chèvre type brie fermier)

50 ml de crème entière

un peu de beurre

poivre rose

Fleur de sel

champignons de Paris

Préparation

Dans une poêle, faire chauffer le beurre et ajouter les champignons. Faire rôtir et bien saisir.

Baisser le feu et retirer la poêle pour qu’elle refroidisse un peu.

Ajouter le fromage et la crème sans la croûte. Faire fondre à feu doux très gentiment )

Ajouter le poivre rose et la fleur de sel.

Servir sur les entrecôtes. 

tournedos sauce brie

Wistub du sommelier (bonne adresse a Bergheim, Alsace)

Lors de mon séjour en Alsace, j’ai pu découvrir un charmant restaurant ou le cuisine m’a beaucoup enchantée. A  la différence des restaurants traditionnels, une Wistub est un lieu profondément lié à l’histoire et aux vins d’Alsace. L’origine remonte en 1871 après la défaite de la France face à la Prusse, notre région fut rattachée au vainqueur. C’est à cette époque, que les citoyens abandonnent les brasseries existantes, pour se retrouver entre eux au rez-de-chaussée des maisons de vignerons , dont les salles à manger « Stube » furent transformées en discrets débits de vins « Wi », baptisés Wistub dans le Ht-Rhin et Winstub dans le Bas-Rhin (où le langage régional est rythmé par d’autres intonations). La propriétaire Antje est une réelle passionnée des vins et nous propose un accord mets-vin tout a fait sublime. Il est possible (et même recommandée) de prendre au verre ou à la demie bouteille, ainsi, vous pouvez avoir les accords mets-vin tout au long de votre repas. Le menu du jour semblait très très alléchant, toutefois nous avons opté pour le menu à la carte car j’avais envie de ressentir une cuisine Alsacienne des plus typique. Les autres assiette semblait divine, mais nous avons été très enchantée de nos mets. C’est un endroit que je vous recommande vivement si vous vous rendez en Alsace. Le wistub est situé dans le petit village typique de Bergheim, a ne pas rater.

Voici leur site web (clic) 

ainsi que leur adresse : 51, Grand’Rue
68750 Bergheim
Tél : 03 89 73 69 99

Quelques photos, car une image vaut mille mots )

pomme terre munster

Une entrée de rösti avec munster fondu, servi avec une salade verte !

salade

quenelle brochet

Suivie par une de quenelle de brochet

choucroute

Et par l’autre d’une succulente choucroute

fromage

Suivie de munster pour l’une

quenelle chocolat

Et d’une quenelle de chocolat avec sa poire William pour l’autre. C’était juste divin ! A refaire à la maison )

affiche resto

menu stub

menu vin

deco 3

deco 2

deco noel

 

Noix de veau au vin nouveau, pomme de terre à la graisse de volailles et ses petits légumes du marché

veau vin nouveau

Dernièrement , à mon magasin bio, j’ai achetée du vin nouveau à l’ancienne, sans sulfite ni additifs ajouté. Le goût est très surprenant, car nous sommes tous et toute habitué à des vins nouveau qui goûte le vin, mais jeune. Celui ci, n’ayant aucun additifs d’ajouté et étant en début de fermentation, a un goût de cidre. On reste surprise à la première gorgée et c’est finalement très bon. Il ne faut juste pas s’attendre à boire un grand cru 😉

Trouvant que le goût se rapprochait du cidre, j’ai utilisée le reste de la bouteille pour en faire une recette avec de la noix de veau. Comme je sait que c’est un produit rare à trouver, vous pouvez facilement remplacer par du cidre. C’est bon et ça change ! J’ai utilisée les pommes de terre bleue de mon potager. Elle ont été très nombreuse cet été. En fait, je croit bien en avoir pour le reste de l’hiver …bon je ne mange pas de pomme de terre tous les jours non plus !

Ingrédients

1 rôti de noix de veau

1/2 litre de vin nouveau sans sulfite ou à défaut de cidre

1 branche de romarin

sel, poivre

un peu de beurre

2 c à soupe de crème fraîche

de la graisse de volailles ou d’oie ou canard

pomme de terre

Préparation

Dans une poêle faire chauffer le beurre et y faire revenir la noix de veau de chaque coté durant 5 min. Déglacer avec le vin nouveau et laisser mijoter durant 40 min à feu moyen avec la branche de romarin. Si nécessaire ajouter un peu de bouillon de légumes.

Saler, poivrer au goût.

Épluchez les pommes de terre et faire fondre de la graisse de volailles et les enrober dans cette graisse en ayant pris soin de couper les pommes de terre en deux. Saler, poivrer et mettre au four durant 45 min à feu élevé (200C) 450F.

Déposer le bouillon du veau dans une casserole. Saler, poivrer au goût. Ajouter un peu de romarin et la crème. Bien mélanger et faire chauffer à feu doux.

Déposer le veau dans les assiettes avec les pommes de terre et napper le tout de la sauce. Servir avec des légumes de saison.

vin nouveau

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...