Et si j’allait au Québec …..

C’est la question que je me suis posée un soir cette semaine. Une envie folle d’aller voir ma famille, ma mère de 91 ans, mes enfants, ma soeur avec qui j’ai toujours été très proche. Ni une ni, le soir même j’avais mon billet pour le Québec. Je suis ainsi….j’adore partir sur des coups de tête. Tout est organisé, ma tendre moitié s’occupera des animaux de la ferme, des poussins qui vont naître durant mon absence, des lapins qui arriveront ce week-end, de ma boutique (assurer les livraisons, et les réponses) bref je suis déjà hyper organisée. Voila pourquoi vous ne m’avez pas vue sur la toile ni sur vos blogs. J’ai été débordée. Je serai de retour fin Novembre la tête remplie d’émotions, de joie et de quelques larmes … Bien entendu j’essaierai de prendre plein de photos et de vous les partager au retour. D’ici la, le blog est en pause ♥

Pour ceux et celles qui sont sur facebook, je publie parfois durant mes vacances des petits post ou photo. C’est ici (cliccc)

Je vous dit à bientôt

Quebec_city

Photo : Wikipédia

Flan de courge muscade aux épices et au safran

COURGE ET SAFRAN

Le flan à la courge, cela me rappelle ma jeunesse. La tarte à la citrouille était très populaire chez moi. Ma mère la préparait nature avec seulement de la muscade, et ma tante la préparait parfois avec des épices. Moi ce que j’adorais par dessus tout, c’était celle avec des épices (ceux qui me connaissent ne seront pas surpris) et je mangeait souvent la préparation, en laissant la pâte de côté. Un jour ma tante me fit la préparation sans la pâte, et je suis tombée amoureuse du flan à la courge ! J’ai changée quelque peu la recette, l’originale était faite avec de la mélasse (c’est aussi délicieux) mais comme je voulait y mettre du safran, j’avais peur que la mélasse écrase le goût du safran, j’ai donc optée pour le sucre de fleur de coco. Ce flan est sans contredit le meilleur que j’ai mangée et que j’ai préparée ! C’est tout simplement le paradis en bouche ! J’ai utilisée un potiron olive de mon jardin, mais vous pouvez utiliser aussi d’autres variétés qui sont idéale pour les dessert (citrouille, etc)  J’en profite également pour participer au concours DEFI SAFRAN !

Ingrédients

1/2 courge coupé en dés

3 œufs battus

50 grammes de sucre de fleur de coco

3 c à table de crème de chèvre (ou autre)

1 verre de lait de chèvre entier

1/2 c à café d’épices à pain d’épices (je l’achète en magasin bio ou sinon la recette maison est ici )

1 dose de safran

Préparation

Dans un faitout, déposer les cubes de courge et y déposer un peu d’eau. Cuire à feu moyen durant 15 min en prenant soin que la préparation ne manque pas d’eau. Bien égoutter.

Déposer la courge cuite dans un grand saladier. Mélanger l’oeuf battu, la crème et le lait et y ajouter les épices et le safran. Ajouter le sucre et passer le tout au blender.

Une fois le mélange homogène, déposer la préparation dans des ramequins allant au four ou dans un grand plat à gratin.

Mettre au four pendant 20 min à 180C (350F)

J’aime ce gratin tiède, mais il est aussi excellent froid.

courge 1

defi-safran.400x300

 

 

 

Crème de brocoli et sa tuile de parmesan

potage brocoli

Dans mon potager, les derniers brocoli ont tous été prêt en même temps. Je me suis donc retrouvée avec plusieurs brocoli sous la main. J’ai donc concoctée cette crème pour changer un peu des brocoli en accompagnement. C’est une soupe de saison, onctueuse et vraiment délicieuse. Présenté avec une petite tuile de parmesan cela fait une entrée des plus savoureuse. Lorsque je vivait au Québec, la crème de brocoli y est très populaire, la bas, on y ajoute du cheddar, je me suis donc inspirée de cette recette et j’ai remplacée le cheddar par du parmesan, c’est bien meilleur et cela apporte une belle onctuosité à la crème. Après avoir mis mes brocolis au frigo, deux jours après, quelques fleurs était sorti, j’en ai donc pris un fleuron pour en décorer le dessus de la soupe :-)

Ingrédients

1 brocoli

1/2 litre de bouillon de volailles maison

1/2 litre d’eau

sel, poivre

30 grammes de parmesan fraichement râpé

1/4 de litre de lait ou de crème

un peu d’huile d’olive

Préparation

Dans un grand faitout, faire chauffer l’huile d’olive et y faire revenir le brocoli coupé en fleurons. Faire revenir durant 5 min et ajouter le bouillon de volailles et l’eau. Laisser cuire durant 15 min et passer le tout au blender. Ajouter le parmesan et le lait. Saler, poivrer après avoir ajouté le parmesan (attention, ce dernier est salé)

Pour la tuile de parmesan

du parmesan fraichement râpé

j’utilise une poêle en fonte

Dans une poêle bien chaude, déposer du parmesan râpé. Laisser cuire durant 3-5 min et tourner délicatement de l’autre côté. Une fois la tuile cuite la retirer et la déposer sur un papier absorbant. Servir la soupe et déposer la tuile sur le dessus. Déguster.

camomille

Fleur de camomille de mon jardin

fleur bourraccheFleur de bourrache de mon jardin

Pot au feu de poulet à l’ancienne

pot au feu de poulet

J’ai eue beaucoup d’abondances dans mon potager. Il me reste encore beaucoup de légumes (navet, carotte, laitue, épinards, bette à carde et 2 courges, ainsi que des topinambours pour tout l’hiver) en espérant que le sol ne gèle pas d’ici une semaine et que la pluie cesse afin que je puisse aller récolter :-) En ce moment, cela ressemble plus à un terrain boueux qu’à un potager ^^ ! Les haricots sont terminé mais c’est avec une abondance de ceux ci que j’ai fait ce pot au feu, ainsi qu’avec mon jeune coq. Ce n’était pas que je ne l’aimait pas, au contraire, mais j’ai du faire un choix dans mes coq trop nombreux, car ils commençait à se battre un peu trop …. Et comme ce n’était pas lui qui était destiné à la reproduction, il a fait les joies de nos papilles ! Il aura été dorloté et aura eue un fin sans souffrance (Une vraie fermière du coin, vous savez, celle qui tue 50 poulets dans sa matinée les yeux quasi fermé, bref, j’ai beaucoup de chemin avant d’en arriver la, et je ne le vise pas non plus … ^^^)

Pour cette recette vous aurez besoin:

D’un bon poulet fermier

des herbes fraiches (romarin, thym, origan, etc)

de quelques tomates bien mûres

d’un demi chou

de quelques carottes

d’un gros rutabaga

des haricots

de pommes de terre  (des violettes pour moi)

d’un gros poireau

Préparation

Dans un grand faitout, faire dorer le poulet de chaque côté. Ajouter les herbes et arroser le tout d’eau et des tomates. Laisser mijoter à feu moyen durant 1 h. puis ajouter le chou en premier (il est plus long à cuire) et 15 min après ajouter le reste des légumes. Laisser mijoter doucement pendant 1 h à feu moyen en vérifiant souvent la cuisson et vérifiant surtout à ce que le pot au feu ne manque pas de liquide. Saler, poivrer au goût. Une fois le poulet et les légumes bien cuit, déposer dans une grande assiette de service et déguster.

pot au feu 2

pot feu poulet 1abondance

heidi dans eau

Heïdi qui se régale les pieds dans l’eau :-)

Haliotis sur purée de topinambours au safran pour le défi cuisine : SAFRAN

ormaux topinambours safran

Lorsque j’ai vue le concours défi safran, j’ai tout de suite été allumée car je doit dire, que j’aime par dessus tout le safran, cet or rouge qui vaut plus cher que l’or est une épice qui m’a toujours fascinée. Ce n’est pas la première fois que je cuisine le safran, mais cette fois ci, j’ai eue le plaisir d’en recevoir de Stéphane, l’organisateur du concours à ma plus grande joie ! Je ne pouvait pas faire n’importe quelle recette pour ce concours, le safran étant une épice tellement rare et raffiné, qu’il me fallait un met de reine pour le sublimer. Ca tombait bien, j’avais justement des topinambours de mon potager tout frais et des halitotis que j’avais acheté et paré quelques jours avant et mis à congeler afin qu’ils soit bien tendre.

Le genre Haliotis regroupe de nombreuses espèces de mollusques  marins à coquille unique, qu’on trouve dans les eaux peu profondes du littoral . Ils vivent dans les eaux froides à tempérées et subtropicales des hémisphères Nord et Sud. On les nomme habituellement ormeau ou oreille de mer, et, depuis la vulgarisation de la cuisine chinoise, « abalone » (qui est en fait la dénomination anglaise).

Partout où ce mollusque est présent en abondance, il est source de nourriture humaine depuis longtemps. Sa chair est particulièrement appréciée dans différentes cuisines : Amérique Latine (Chili), France, Nouvelle Zélande, Asie du sud-est (Chine, Japon, Corée).

Dans les régions sinophones, sous le nom de bao vu , ce plat figure dans les banquets, comme d’autres mets de choix, soupe d’aileron de requin ou soupe “nids d’hirondelles”…

La cuisine japonaise utilise l’ormeau, vivant et cru (en awabi sushi) ou cuit de diverses manières, ou fermenté. Personnellement je l’ai cuit lentement dans de l’huile d’olive et de l’ail, afin de préserver son goût unique. Sa chair a un goût très iodé et unique. Je dirais que cela ressemble entre le goût de l’huitre et de la St Jacques avec une ressemblance avec le poulet, bref, c’est difficile à décrire, chose sure, nous avons énormément apprécié ce met divin. Il faut seulement nettoyer les ormeaux d’avance et “les battre” attention, je vous conseille un tablier pour le faire 😉 Ensuite il est conseillé de les mettre au congélateur pour les attendrir. Il vous faudra penser à les décongeler le moment venu et de les faire cuire à feu moyen durant 10 min.

Pour la purée

15-20 topinambours nettoyé et épluchée

6 pistil de safran

1 c à table de crème de brebis

sel rose de l’Himalaya

poivre

Préparation

Cuire les topinambours comme pour les pommes de terre et bien les égoutter. Les passer au robot pour les rendre en purée. Saler, poivrer et ajouter le safran. Laisser reposer afin de laisser le safran donner toute sa saveur environ pendant 30 min. Vous n’aurez qu’à réchauffer à feu doux le moment venu.

Pour les ormeaux

4-5 ormeaux par personne2 gousse d’ail

de la ciboulette fraîche

de l’huile d’olive

Préparation

Nettoyer et battre les ormeaux et les mettre au congélateur d’avance. Le jour J, les décongeler. Déposer de l’huile d’olive dans une poêle et y faire revenir les ormeaux en les saisissant. Baisser rapidement le feu et ajouter l’ail. Laisser cuire durant 10 min en prenant soin de retourner souvent afin que cela ne brule pas et d’avoir une cuisson uniforme.

Réchauffer la purée de topinambours (elle changera de couleurs avec le safran). Déposer sur une assiette et déposer les ormeaux par dessus. Servir immédiatement.

defi-safran.400x300

biarritz

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...