Fettucine sauce rosée

pate creme tomate

Cette recette d’une simplicité enfantine, fera un plat exceptionnel si vous prenez uniquement des produits de qualité. J’ai mangée des pâtes semblable en Italie et c’était divin. Celle ci le sont autant ! J’ai utilisée une crème entière bio et de la pâte de tomates biologique également. Les pâtes quant à elle, sont artisanale.

Ingrédients

250 grammes de fettucine

1 c à table de pâte de tomates de bonne qualité

250 ml (1 tasse) de crème fraîche

sel, poivre

basilic

Préparation

Faire cuire les pâtes selon le mode d’emploi mais al dente. Dans un faitout, déposer la crème et la pâte de tomates. Saler, poivrer et déposer les pâtes bien chaude dedans. Servir immédiatement avec du basilic

 fettucine creme

Lapin aux pruneaux, thé vert et romarin

lapin aux pruneaux

J’ai la chance d’avoir un voisin qui a une toute petite production de lapins pour sa famille et ses voisins qui en veulent. Je devait lui acheter quelques bébés afin d’avoir ma propre production de lapins, mais comme j’aurai bientôt des poussins et que le temps me manque énormément ces temps ci, j’ai préférée lui en acheter un déjà tué et coupée.

Le romarin me rappelle le goût de l’Italie ! J’en ai besoin, car la neige et le froid ont refait surface en Suisse ! le mois de Mai arrive, c’est tout de même aberrant autant de froid en ce temps ci lol

Ce lapin est l’une des meilleurs viande jamais mangé et le mélange des saveurs est divin !

Ingrédients

1 lapin fermier

1 c à table de moutarde de Dijon

15 pruneaux

250 ml de thé vert de bonne qualité

1 c à table de romarin

5 échalotes coupée finement

de l’huile d’olive

sel, poivre

Préparation

Faites couper le lapin en morceaux. Faire chauffer le thé et y faire macérer les pruneaux durant une heure.

Dans un grand faitout, faire chauffer l’huile d’olive et y faire revenir les morceaux de lapin quelques minutes afin de le faire dorer. Ajouter les échalotes et bien brasser. Ajouter la moutarde. Retirer les pruneaux du thé et conserver celui ci et ajoutez le au lapin avec les pruneaux. Ajouter le romarin et laisser mijoter doucement durant une bonne heure. Saler, poivrer et ajouter du thé si besoin, si le liquide a trop diminué. Continuez la cuisson durant 30 à 45 min. Servir avec des navets nouveau nappé d’un peu d’huile d’olive de qualité.

lapin au pruneau

Cours de cueillette sur les plantes sauvage comestible dans la Glâne (Fribourg)

Voila longtemps que tout cela se préparait ! J’offrirai désormais des cours de botanique sur la cueillette des plantes sauvage dans ma belle région de la Glâne dans le canton de Fribourg en Suisse. Si vous avez envie de découvrir, ou redécouvrir des saveurs unique, imaginez une magnifique petite plante au goût de concombre, d’autres avec des parfums exquis pour parfumer les desserts, et des jolie plante qu’on nomme ‘mauvaise herbes’ pour vous faire des salades qui fera rougir de honte celle du commerce !

Venez également apprendre a vous rajeunir par les plantes et vous désintoxiquer. j’ai moi-même reglé un problème de pré ménopause uniquement grâce aux plantes sauvage

Les cours sont disponible sur semaine (les cours sont d’une durée de 5 heures environ) et également le dimanche

La réservation est obligatoire, ainsi que le paiement à l’avance (merci de votre compréhension)

Je ne prend pas les groupes de plus de 5 personnes car je désire donner le maximum à chacun, chacune

Des cours sur les petites baies à l’été peuvent également être disponible ainsi que des cours de cuisine sauvage

n’hésitez pas à me contacter pour avoir un cour à votre mesure :-)

Toute les informations sont sur cette page pour réserver

Cours sur les plantes sauvages comestibles

 

Potage de mâche

potage mache

Fini la saison des légumes racine ! J’ai affreusement envie de vert et de fraîcheur. Chez moi à la montagne en Suisse, les soirées ne sont pas encore douce, et une bonne soupe est encore de mise. Enfin, pas pour longtemps je l’espère ! J’aimerais bien faire des grillades sous peu :-))

Cette soupe a une légère amertume que j’aime. Elle goûte le vert et est très reminéralisante. Cela fait du bien après le pouding chômeur lol :-) Bon ma soupe préférée du printemps, demeure la soupe à l’ortie (recette ici) mais celle ci me plaît beaucoup aussi :-))

Elle a l’avantage, d’être rapide a préparer car on a pas toujours envie de passer des heures au four :-)

Ingrédients

1 grosse botte de mâche

un peu de bouillon de volailles (ou de légumes)

1 litre d’eau sel, poivre

un reste de pain un peu sec

un peu d’huile d’olive

Préparation

Faire rôtir légèrement la mâche dans l’huile d’olive environ 3-4 min maximum. Déglacer avec le bouillon de volailles et ajouter l’eau. Laisser l’eau devenir chaude sans laisser bouillir. Ajouter le pain et bien mélanger. Passez le tout au blender et saler, poivrer. Servir immédiatement bien chaud.

charmey

suisse

Pouding chômeur au sirop d’érable

pouding chomeur sirop erable

Attachez vos tuques, je vous amène dans la gourmandise à son état pur ! Le pouding chômeur est un dessert traditionnel Québécois datant de la crise économique de 1929.  Il est encore très populaire aujourd’hui et est servi autant à la maison que dans des restaurants et les cabanes à sucre. A l’origine, le pouding chômeur était fait uniquement avec de la cassonade. Au fil du temps, les recettes ont été adaptée et améliorée. Chaque famille possède sa recette. Le pouding chômeur daterait de la crise économique de 1929, une période de mise à pied massive dans les quartiers industriels de Montréal. Les familles devaient se débrouiller avec le peu de ressources qu’ils avaient et la recette fort simple du pouding chômeur s’est rapidement propagée dans tous les milieux défavorisés de Montréal et de ses alentours. Les produits utilisés étaient peu coûteux et répandus, comme la farine, le beurre, le lait et la cassonade, qui sont les quatre ingrédients originels de la recette. Ce dessert est devenu un classique de la cuisine familiale et des restaurants populaires au Québec. Je vous propose aujourd’hui une version ultra gourmande faite uniquement avec du sirop d’érable celle que l’on retrouve dans les cabanes à sucre mais aussi dans les maisons Québécoise :-)

Ingrédients
Sauce :
500 ml (2 tasse) de sirop d’érable
(250 ml)1 tasse d’eau bouillante
65 ml (1/4 de tasse) de crème
Gâteau :
150 grammes (1 1/2 tasse) de farine
1 c. à café de levure chimique (poudre à pâte)
50 grammes de beurre (1/4 de tasse)
100 grammes de sucre (1/2 tasse)
250 ml (1 tasse) de lait

Préparation

Préchauffer le four a 170C (325F). Tamiser la farine et la levure chimique. Réserver.

Dans un bol du robot, défaire le beurre en crème et ajouter graduellement le sucre jusqu’à obtention d’une consistance crémeuse.

Ajouter un peu de farine et le lait peu à peu. Bien mélanger jusqu’à épuisement du lait – farine.

Beurrer un moule rectangulaire et verser la pâte. Réserver.

Dans un faitout, mélanger les ingrédients de la sauce. Porter à ébullition et laisser bouillir quelques instants. Verser sur la pâte SANS mélanger. Cuire pendant 45 min

pouding chomeur

orignal2

orignal 1

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...