Pomme de terre farcie aux bette à carde

Comme je vous avais mentionnée cette semaine, j’ai eue BEAUCOUP de bette à carde qui m’ont été offerte. C’est un légume que j’aime beaucoup, ou plutôt, que j’ai appris a aimer, car au Québec, ce n’était pas un légume que je voyait souvent sur les étalages. En Suisse, on la surnomme côte de blette. Des écrits grecs confirment que la bette à carde existait déjà au 4e siècle. C’est un légume ancien a redécouvrir . La prochaine fois que je cuisinerai ce légume, je la mangerai cru en salade. Bon régal avec cette idée recette

Ingrédients

4 pommes de terre cuite au four

10 blette à carde et leur feuilles

1 oignon coupé finement

6 c à soupe d’huile d’olive (ou de beurre)

6 c à soupe de farine au choix (riz, épeautre, seigle)

1/2 litre de lait (végétal, brebis, vache)

sel, poivre

une pincée de muscade

un peu de fromage pour gratiner

Préparation

Commencez par laver les pommes de terre et les faire cuire au four durant 1 heure environ.

Pendant ce temps. Déposer l’huile d’olive (ou le beurre) dans un grand faitout. Chauffer et faire dorer les bettes a carde préalablement coupée. Faire cuire durant 5-7 min en brassant constamment. Ajouter la farine et bien mélanger. Ajouter tout doucement le lait en brassant continuellement. Ajouter du lait jusqu’à ce que la préparation soit onctueuse. Saler, poivrer et ajouter la muscade au goût. Napper la pomme de terre de cette sauce et garnir de fromage râpée (facultatif)

 

Polenta crémeuse au fromage de chèvre, tomates farcies et courgettes sautées

Avec l’arrivée du froid et de la neige (plus de 30 cm de tombé en début de semaine à la montagne ou j’habite) j’avais envie d’un plat chaud et réconfortant. C’est la qu’on réalise que la météo nous influence :-) J’ai accompagnée ce plat de légumes, car déjà c’est un met lourd et calorique, inutile de l’accompagner de viande. Cette polenta est un pur délice. Vous pouvez bien entendu varier les fromages et les épices pour varier, et même mettre du bouillon de poulet ou de légumes à la place du lait. Un petit plat réconfortant dont nous nous sommes bien régalé. J’en fait toujours plus,et le lendemain, cela fait un repas à apporter pour le travail. Ne reste plus qu’à réchauffer et se régaler d’un met bien meilleur qu’à la cantine :-)

Ingrédients pour 4 personnes

150 grammes de semoule de mais

1/2 litres de lait végétal (ou de lait de chèvre)

1 petit verre de vin blanc

1 gros oignon rouge

sel, poivre

1 c à soupe de romarin

1 crottin de fromage de chèvre

un peu de gruyère râpé

Préparation

Dans un faitout, faire chauffer un peu d’huile d’olive et y faire dorer l’oignon préalablement coupé en dés. Laisser rôtir durant 5 min. Verser la semoule de mais sur les oignons et bien brasser. Déglacer avec le vin blanc et ajouter le lait. Laisser mijoter environ 7 min (ou moins si c’est de la polenta pré cuite) Saler, poivrer et ajouter le romarin.

Dans un plat allant au four, déposer la moitié de la polenta et recouvrir du crottin de chèvre coupé en fines tranches. Recouvrir du reste de polenta et ajouter le gruyère. Mettre au four durant 15 min environ a 180C (350F). Utiliser une rondelle ronde pour servir de tacon esthétique, ou faire cuire individuellement dans des ramequins.

Pour les tomates

6 tomates bien mure

3 gousse d’ail

1 c à soupe d’herbe de Provence

Faire une incision dans les tomates et les déposer dans un plat allant au four. Ajouter l’ail que vous aurez pressé et saupoudrez des herbes de Provence. Mettre au four avec la polenta durant 15 min

Pour les courgettes

3 grosse courgettes

3 gousse d’ail

de l’huile d’olive

Dans une poêle, faire chauffer l’huile d’olive. Y faire dorer les courgettes avec l’ail durant 10 min en retournant fréquemment. Servir avec la polenta et les tomates

Cette photo a été prise ce matin sur la route menant de chez moi jusqu’à Fribourg (ou ma compagne travaille) vous apercevez le lac de Gruyère et les pré Alpes. Juste majestueux 😉 moi j’habite tout en haut de la Gruyère dans un autre canton qu’on nomme la Glane :-)

Tomates confites

Je sait, l’abondance des tomates est dépassée ! Mais en faisant mes courses à mon magasin bio samedi dernier, il y avait cette caisse de tomates qui me faisait de l’oeil et qui était à un prix dérisoire vu l’état des tomates qui n’était pas très belle. Je ne fait jamais à l’aspect esthétique d’un légume, mais plutôt à sa qualité. Quand ils ne sont pas beau pour la présentation telle quelle, ils sont idéal pour les recettes telle que les sauces ou encore ces tomates confites qui sont un pur délice. J’ai utilisée environ 20 tomates pour faire les tomates confite, et j’ai utilisée le reste pour faire une succulente sauce pour napper les courge spaghetti. Les tomates confite sont un vrai régal, car si vous utilisez des tomates de serre avec moins de goût que les tomates du jardin ou les tomates ancienne,  en cuisant, elle ressortiront tous leur goût et parfum. Vous pouvez utilisez ces tomates confite pour servir en entrée avec un filet d’huile d’olive, avec des pâtes ou même en accompagnement d’une viande ou d’une recette végétarienne. C’est un délice garantie ! La recette est hyper simple en plus.

Ingrédients

10-20 tomates coupées en deux

sel, poivre

un peu d’herbe de Provence

Préparation

Bien laver les tomates et enlever les parties qui ne sont pas bonne (si vous en avez). Les couper en deux et les déposer dans un plat allant au four en les saupoudrant d’un peu de sel, de poivre et des herbes de Provence. Mettre au four à 180C (350F) durant 1 heures 30 à 2 heures en laissant toutefois la porte du four entrouverte, de sorte que toute l’humidité des tomates s’évapore. Il ne faut pas que les bords soit brulé. Sortir du four et déguster chaud, froid ou même en apéritif avec une tomates confite et du fromage, ou d’autres bouchées de votre choix

L’amour commence par être gentil avec tout le monde que vous rencontrez; pas seulement les gens que vous connaissez, mais tout le monde. Être chaleureux et plein d’amour pour tout le monde ne fait pas seulement que tout le monde se sente bien, mais cela fait que vous-même vous sentez bien aussi. Le monde moderne est tellement centré sur le succès, sur la compétition et à faire de l’argent. Tout cela, c’est des conneries. La seule chose importante, c’est l’amour.

Tarte aux poires, amandes et chocolat, pâte à la farine de seigle

J’ai fait cette tarte la semaine passée, et elle n’a pas fait long feu tellement elle est bonne. C’est vraiment une excellente tarte de saison. Pour l’abaisse de tarte, j’ai fait ma pâte avec de la farine de seigle (la recette ici). La combinaison poires – chocolat – amandes est vraiment une valeur sûre et tout le monde va aimer à coup sur ! C’est un peu riche, mais à l’occasion c’est permis :-) Personnellement pour dépenser les calories, je vais courir la même journée ou le lendemain, comme cela pas de remords :-)

Ingrédients

1 abaisse de tarte maison au seigle ou du commerce

100 grammes de poudre d’amandes

2 œufs

50 grammes de sucre

1 kilo de poires

6 c à soupe de crème de brebis (ou de vache)

1 palette de chocolat noir 70% de qualité bio

Préparation

Abaissez la pâte à tarte dans un moule à tarte. Épluchez les poires et les couper en tranches en enlevant le cœur de celui ci et les imperfections. Mélanger ensemble la poudre d’amandes, les oeufs, la crème, le sucre et bien mélanger le tout à la fourchette. Déposer ce mélange dans le fond de la tarte. Déposer par dessus les poires tranchées. Couper le chocolat en petits morceaux et les déposer par dessus les poires de façon uniforme.

Mettre au four durant 40 min environ à 180C (350F)

Déguster chaud, tiède ou froid, toute les façons sont délicieuse:-)

Tarte sucrée salée aux poires, fromage de chèvre et aux pistaches

Comme je vous ai mentionnée plus tôt cette semaine, j’ai beaucoup de poires à cuisiner. J’ai du accélérer les chose car elle ont toute mûrie en même temps, et si je ne les cuisinait pas immédiatement, elle prenait la direction de la poubelle ! Je préfère avoir ces belles poires dans mon assiette disons:-) Cette recette est vraiment à tomber ! Je ne m’attendait pas a un si bon résultat, c’est une recette que je vais refaire à coup sur durant l’hiver avec les poires. Celle ci je ne l’ai pas crée, mais j’ai trouvée la recette sur Épicurien. Essayez la, elle nous décevra pas, elle est vraiment divine ! J’aime toute les recettes que je publie, mais on a toujours des coups de coeur plus gros que d’autres, celle ci en fait partie :-)

Ingrédients

pour la pâte à tarte (je l’ai fait uniquement à la farine de seigle)

200 grammes de farine de seigle semi complète

125 grammes de beurre

un peu d’eau

une pincée de sel

Préparation

Bien mélanger à l’aide du robot ou à la main, la farine avec le beurre de sorte a faire une pâte sablée. Ajouter le sel et quelque gouttes d’eau. Bien mélanger, former une boule et mettre au frigo durant 30 à 60 min. Rouler la pâte et la déposer dans le fond d’une assiette à tarte.

Pour la garniture

10 poires bien mûre

200 grammes de fromage de chèvre (bûche de chèvre)

3 c à soupe de miel

1 poignée de pistaches nature

1 c à café de cannelle

un peu d’huile de tournesol

un peu de persil frais pour la décoration

Préparation

Couper les poires en cubes. Dans une poêle, faire chauffer un peu d’huile de tournesol et y déposer les poires. Faire revenir et ajouter le miel. Laisser cuire durant 5 min environ en ajoutant la cannelle. Déposer le mélange dans l’abaisse de tarte. Couper la bûche en tranches et en garnir la tarte. Mettre au four durant 30-40 min environ. Durant ce temps, dans la même poêle que vous avez fait revenir les poires, déposer les pistaches et les enrober du mélange restant et les cuire tout doucement durant 5 min maximum. Elle ne doivent pas noircir. Une fois la tarte cuite, déposer les pistaches sur le dessus. Garnir de persil fraîchement coupé et déguster avec une salade.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...