Crème au lait de brebis aromatisé à l’aspérule odorante (cuisine sauvage)

L’Aspérule odorante ou Gaillet odorant (Galium odoratum (L.) Scop. est une espèce de plantes herbacées de la famille des Rubiacea.

La plante est parfois appelée Petit Muguet ou Reine-des-bois et plus rarement Thé suisse ou Belle-étoile. On le retrouve dans les bois dans les endroits ombragé.

Sa particularité réside dans l’odeur qu’elle dégage quand on la blesse ou lorsque elle est devenue sèche. Mettez cette plante dans une poche lors d’une randonnée, et à la fin de la journée elle dégagera une odeur sublime ! Cette odeur caractéristique, rappelant celle de foin coupé ou de la fève tonka provient de la coumarine présente en abondance dans sa racine et ses tiges (substance également trouvée dans la fève tonka utilisée industriellement pour aromatiser l’Amsterdamer.

Usage interne : La coumarine, hypnotique et anticoagulante à haute dose, expliquerait les propriétés antispasmodiques et sédatives (anti-insomnie) attribuées à l’aspérule qui est par ailleurs aussi réputée stimulante de la digestion et du foie, et aussi diurétique et légèrement antiseptique. Elle a été utilisée contre les phlébite.

Ingrédients

1 litre de lait de brebis ou de chèvre

5 c à soupe de miel biologique

1 poignée d’aspérule odorante préalablement séchée

3 c à soupe de fécule au choix (maïs ou autre)

3 œufs séparé

 Préparation

Mettre le lait dans un faitout et y ajouter l’aspérule odorante. Faire chauffer doucement durant quelque minutes et laisser refroidir. Laisser infuser ainsi durant une bonne heure.

Retirer les fleurs. Ajouter le miel et faire chauffer à nouveau. Prendre les jaunes d’œufs et bien les battre à la fourchette. Ajouter au lait chaud en fouettant constamment. Battre les blancs d’œufs en neige et ajouter une fois la cuisson finie. Délayer la fécule et ajouter au mélange. Ajouter les blancs d’œufs à la fin. Déposer dans des coupes ou des verrines et mettre au frais durant une heure ou deux. Déguster

On peut mettre un peu d’aspérule odorante une fois sèche dans les tiroirs, elle embaumera vos vêtements avec une divine odeur. (Recette ancestrale)

Tarte au plantain lancéolé et achillée millfeuille et sa salade de carottes à la cardamine

Aujourd’hui, une recette avec des plantes sauvage très commune dans tous les jardins, champs, montagne. Vous l’avez probablement sur votre terrain, vous pilez dessus, vous la tondez, et vous ne savez même pas qu’elle existe et qu’elle sont ces nombreuses vertus !

Le plantain (toute les variétés de plantain sont comestible et sont toute médicinale) et l’achillée millefeuille  sont les deux, commune en Suisse, en France et au Québec. La fleur de cardamine également. Son goût quand à elle, est très poivrée, elle remplace à merveille le poivre et sert de décoration. Elle est très riche en vitamine C elle est également expectorante. Elle donne un goût sublime à une salade très poivré !

Le plantain

Le plantain est utilisé en premier lieu contre toutes les maladies des organes respiratoires et tout particulièrement en cas d’engorgement des poumons, de toux, de coqueluche,d’asthme pulmonaire , même en cas de tuberculose pulmonaire. L’abbé suisse Kuenzle, médecin de la nature, connaisseur de la force thérapeutique des plantes, écrit que le plantain est utilisé, quelle que soit l’espèce, avec la racine, la plante avec les feuilles, la fleur et les graines. Il purifie comme aucune autre plante ne peut le faire le sang, les poumons et l’estomac et est indiqué pour cette raison aux personnes anémiques ou dont le sang est de mauvaise qualité, dont les poumons et les reins sont faibles, qui sont de pâleur maladive, qui ont des exanthèmes, des dartres ou qui toussotent, qui sont enroués, et restent maigres comme des clous même si ont les gave comme des oies.

Le plantain s’utilise par infusion (1 cuillerée à café bombée de feuilles avec 1/4 de litre d’eau, laisser infuser brièvement), par cataplasme de feuilles broyées ou par sirop.

 

Achillée millefeuille

Jusqu’au XIXe siècle, elle a été utilisée pour accélérer la cicatrisation . C’est une plante comestible dont on peut utiliser les fleurs et feuilles aux propriétés toniques, digestives, hémostatiques, antispasmodiques, emménagogues, hypotensives, antihémorroïdales. Elle est une plante idéale pour la pré ménopause de la femme (- L’achillée millefeuille apaise les troubles de la ménopause, combat la fatigue et améliore le sommeil) On l’utilise depuis des siècles pour soigner la fièvre. Elle aurait dit on saué la vie de milliers de Québécois, l’époque de la grippe espagnole. Elle peut soulager les bouffées de chaleur due à la ménopause !

et voici la recette :-)

 Ingrédients

une pâte au choix pour le fond de tarte (j’ai fait une pâte à tarte à l’huile d’olive)

un saladier plein de plantain lancéolé

1 petit bol d’achillée millefeuille

2 oeufs

une cuillère à soupe d’herbe de provence

un fromage frais de chèvre biologique et artisanal

sel, poivre

 Préparation

Abaissez la pâte et déposer dans l’asssiette. Bien laver le plantain et le couper au ciseau finement et le déposer dans l’abaisse. Faire de même avec l’achillée millefeuille. Bien battre les oeufs, saler poivrer et déposer par dessus les herbes. Ajouter le fromage frais et mettre au four durant 30 min à 160 C (320 F)

 Ingrédients

Pour la salade de carottes et de cardamine des prés

6 petite carotte bien lavé et frotté

de l’huile d’olive de bonne qualité

quelques noisettes

des fleurs de cardamine

 Râper les carottes finement et les mettre dans un bol. Ajouter les noisettes et arroser d’huile d’olive. Garnir de fleurs de cardamine 

La fleur de cardamine à gauche, suivie du plantain lancéolé et en bas la feuille d’achillée millefeuille toute jeune (elle devient une grande plante fleurie)

Encornet rôti au fleur de salsifis, confit d’oignon et sauce au lierre terrestre et à la pimprenelle

Aujourd’hui, une recette avec deux nouvelles plantes. J’ai déjà postée une recette sur la pimprenelle…. Aujourd’hui, je rajoute aux plantes comestible, le salsifis et le lierre terrestre.

Le salsifis

Le Salsifis des prés est une plante appartenant à la famille des Asteracae.

On l’appelle aussi barbe de bouc du fait de son capitule presque toujours fermé, laisse simplement dépasser quelques poils blanchâtre ou brunâtre semblables a une barbiche. C’est également une plante à latex

Propriétés médicinale : stomachique, dépuratif et diurétique.

Le lierre terrestre :

Le Lierre terrestre (Glechoma hederacea) est une plante de la famille des Lamiacées, dont les menthes font partie.

C’est une plante mellifère dont le goût peut relever les salades ou les soupes. Les fleurs servent parfois pour décorer les gâteaux.
Sa floraison précoce en mars-avril et durant jusqu’à l’automne, en fait l’une des premières fleurs de l’année et d’autant plus précieuse pour les insectes se nourrissant de nectar et notamment les bourdons.

Le lierre terrestre contient du tanin une huile essentielle, et un taux élevé de vitamine C On y trouve aussi du 1,8-cinéole (également appelé eucalyptol), α-pinène, apigénine, β-sitostérol, bornéol, acide caféique, acide férulique, hyperoside, iode, lutéoline, menthol, acide oléanolique (un vasodilatateur démontré7), acide rosmarinique, rutine, acide ursolique5.

Ses qualités médicinales sont connues depuis au moins la Grèce ancienne. Galène la recommandait pour les inflammations oculaires. L’herbaliste anglais John Gerard (1545-1607) la recommandait pour les tintements d’oreille. La plante est traditionnellement utilisée en phytothérapie comme diurétique (une aide pour les désordres rénaux), astringent, stomachique (aliment tonique) et stimulant doux notamment pour les indigestions), vulnéraire (aide à la cicatrisation des blessures externes), anti inflammatoire, expectorant, et pour soulager les hémorroïdes La plante est étudiée pour le traitement préventif de la leucémie, de la bronchite, de l’hépatite, du cancer et du Sida !

Ingrédients

2 gros encornet bien nettoyé préalablement

1 c à soupe de vinaigre balsamique

2 gousse d’ail

une poignée de salsifis sauvage

de l’huile d’olive

le jus d’un demi citron

 Préparation

Bien nettoyer les encornets. Dans une poêle, faire chauffer l’huile d’olive et y plonger les encornets avec l’ail. Bien saisir et laisser dégorger l’eau. Une fois l’eau bien dégorgée, ajouter le vinaigre balsamique et bien continuer a saisir. Arroser de jus de citron et cuire environ 20 min. Servir avec le confit d’oignon et la sauce aux herbes

Pour le confit d’oignon

2 oignon rouge coupé en tranches

de l’huile d’olive

1 c à soupe de miel brut bio

des herbes de Provence

1 c à soupe de vinaigre balsamique

Préparation

Dans une poêle, plonger les oignons et bien les faire saisir. Ajouter le vinaigre balsamique en brassant continuellement afin que le mélange ne colle pas. Cuire ainsi durant 20 min et ajouter le miel vers la fin. Saler au besoin

pour la sauce aux herbes sauvage (pimprenelle et lierre terrestre)

 

une poignée de pimprenelle

une petite poignée de lierre terrestre

de l’huile d’olive

un peu de yaourt de brebis bio

 Préparation

Bien laver les herbes et les mettre dans un plat profond. A l’aide du mortier bien écraser les herbes de sorte a faire comme un pesto. Vous pouvez également utiliser le robot. Ajouter un filet d’huile d’olive et le yaourt. Bien mélanger le tout et servir bien frais avec les encornets.

Nems à la berce et pesto d’ail des ours et ses sardine rôtie aux épices Méditerranéenne

Quel beau long week-end nous avons passée à faire de la cueillette. Deux jours entier consacré à faire de la randonnée en montagne avec panier sous le bras afin de recueillir des herbes médicinale. Ce sont sans nul doute, nos instants favori. La botanique est devenu réellement, une grande passion dont je rêve même la nuit lol. Le cours que nous avons pris nous a vraiment donné des ailes et de la confiance face aux plantes que nous cueillons. Nous avons découvert tellement de nouvelles plantes ! Mais bien entendu, on ne peut cueillir n’importe quoi, n’importe ou. Il faut des notions de botanique avant de se lancer. Nous nous sommes procuré un livre vraiment riche pour la cueillette et qui nous aide énormément. L’encyclopédie des plantes bio-indicatrices de Gérard Ducerf. Une vraie bible pour les passionné de botanique et de cueillette sauvage. Il est au coût de 60 Euro ! Avis aux amateurs pour cueillir en toute sécurité. Cette recette est à base de berce, plante extrêmement courante. On la rencontre dans les prés, les terrains vagues, sur les talus des routes, et le long des bords des ruisseaux. Attention à ne pas la mélanger avec la berce du Caucase, qui elle peut atteindre 5 mètres de haut. Celle qui nous intéresse est la berce commune. 

Tout se mange dans la berce. Les jeunes feuilles un peu froissé se mangent en salade, les plus âgées se mangent cuite, tandis que les fruits se mangent comme des brocoli (nous raffolons des brocoli de berce) C’est également une plante médicinale réputée pour donner énormément d’énergie, également aphrodisiaque. Quand aux tiges, en les épluchant comme de la rhubarbe, on peut les manger comme des asperges. Les fleurs se font sécher et entre dans des recettes de biscuits ou de tisane tonifiante

Ingrédients pour les nems

 

1 saladier rempli de berce

30 grammes de fromage de brebis à pâte dure

2 gousse d’ail

6 feuilles de riz

de l’huile de tournesol

1 c à soupe de pesto d’ail des ours (ou à défaut de l’ail des ours frais)

sel, poivre

1 œuf battu

 Préparation

Dans une poêle, faire chauffer l’huile de tournesol et y faire revenir la berce préalablement coupé au ciseaux et bien lavée.,ainsi que l’ail. Faire dorer durant 7 min. Ajouter en fin de cuisson le fromage préalablement coupé finement. Saler, poivrer et ajouter le pesto d’ail des ours et l’oeuf battu

Prendre les feuilles de riz et les mettre sur une linge mouillée afin de les réhydrater.

Une fois les feuilles bien mouillée, mettre un peu du mélange dans la feuille et rouler de sorte a faire un rouleau.

Faire dorer à la poêle avec de l’huile de tournesol bien chaude et servir aussitôt

 

Pour les sardines

1 kg de sardines nettoyée

un peu de farine

sel, poivre

du thym frais émietté

 Préparation

Dans un bol, mélanger ensemble la farine, le sel, le poivre et le thym. Prendre les sardines et les tremper dans ce mélange. Cuire aussitôt dans de l’huile bien chaude et servir avec les nems accompagnée de citron frais.

 L’intelligence, les idées, la pensée, sont actuellement en train de détruire la terre. C’est le résultat de la science et de la technologie, parce qu’elles sont exploitées sans conscience. Nous devons donc revenir à l’être, à la conscience et à l’amour. Nous avons bien sûr besoin d’un peu de science, un peu, mais pas trop.

 

 

Un grand tonnerre au Québec !

Non ce n’est pas une recette lol ! mais je voudrais vous parler de quelque chose qui se passe au Québec. Bien entendu les médias le montrent sous leur angle (je n’écoute jamais la télévision, encore moins les nouvelles). Non les vrai nouvelles, il faut les regarder sur internet car elle ne sont pas censurée par les gens qui nous gouverne ! Parler politique, n’est pas trop mon truc habituellement, mais la cela concerne tout le peuple Québécois. De toute façon les même problème sont partout dans le monde. Nous sommes dirigé par des politiciens qui ont été mis au pouvoir par les grand multinationale. Au Québec, des étudiants manifeste depuis des mois dans les rues et ils sont traité comme des contrevenants ! Je vous laisse découvrir ces vidéos par vous même. Personnellement je suis contre la loi 78 qui contrevient à la charte des libertés et droit et j’encouragerai jusqu’au bout ces jeunes qui osent se tenir debout ! Merci de votre attention ♥♥♥

Un grand tonnerre

La loi matraque

Gaétan pète sa coche (cette vidéo est très drôle, mais remplie de vérité)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...