Nems de légumes et sa sauce


Ça y est, le week-end est passé et j’ai pu réussir ma surprise pour l’anniversaire de ma petite perle. J’ai invitée des copines et ce fut une belle surprise. Nous avons tellement eue de plaisir dans cette soirée. Nous avons tellement de point en commun quand nous sommes toute ensemble. Bref ce fut un bel anniversaire. J’avais concocté un menu et tout était divin.

Nems de légumes en apéro avec une bouteille de Pinot gris d’Alsace qui nous a toute charmée (il était exceptionnel) puis des ravioli fait de céleri-rave farci aux huitres.

Une lasagne de potiron et épinards comme plat principal et un opéra comme dessert qui était époustouflant! Bref quel week-end extraordinaire et gourmand.

Voici donc pour débuter la semaine la recette des nems aux légumes que vous pouvez servir aussi lors d’un repas Asiatique.

Ingrédients pour 6 nems

4 petite carotte ou 2 grosse

1 courgette

1 petit fleuron de brocoli

6 champignons shitake (épicerie asiatique)

1 bout de gingembre frais râpé

2-3 c à soupe de nuoc nam (épicerie Asiatique)

1 c à café de curry rouge (épicerie Asiatique)

125 ml de beurre fondu

1 c à soupe d’huile d’olive

6 feuilles de brick

huile pour friture

A moins que vos champignons shitake ne soit frais les faire tremper dans l’eau bouillante pour les réhydrater environ 1 hr.

Couper tous vos légumes très finement en petite julienne. Chauffer l’huile et faire revenir les légumes à la sauteuse environ 10 min. Réserver

Prendre le curry rouge et le mélanger au beurre fondu. Bien mélanger.

Prendre une feuille de brick et la badigonner du mélange beurre-curry rouge.

Déposer des légumes et faire un rouleau.

Faire frire à grande huile quelques min. 3-4 min

Déposer les nems sur une lit de laitue et accompagner de quelques tranches de concombre.

Si vous servez les nems comme apéro vous pouvez les couper comme j’ai fait en trois, afin de faire de petite bouchées.

Sauce pour nems

2 c à soupe de vinaigre de riz

2 c à soupe de nuoc nam

8 c à soupe d’eau

1 c à soupe de sucre

1 gousse d’ail pressée

un peu de carotte râpée finement

Préparation

Mélanger tous les ingrédients ensemble et servir dans un bol de service ou des bols individuels


Cuisse de lapin et de canard au vin jaune du Jura sur lit de choucroute


Le vin jaune, vous connaissez ? C’est un vin du Jura qui goûte tout simplement le paradis. La première fois qu’on en achète on se demande pourquoi il est si cher, et quand on y goûte, on comprend tout!

Le vin jaune est un vin  blanc de grande garde issu du savagnin, sec et capiteux, spécialité vinicole des vignerons du Jura. Il est élaboré de façon très particulière et surnommé l’or du Jura. Il a des arômes, saveurs et parfums typiques amples et riches de noix et de noisette, d’amande, de pain grillé, de miel, de muscade, de cannelle, de vanille, de caramel, de boisé, et parfois de pain d’épices. Le céleri caractérise également sa jeunesse. Il a la réputation d’avoir une personnalité propre au terroir jurassien, unique et incomparable à aucun autre vin du monde, à tel point qu’il faut parfois persévérer, lorsqu’on le découvre, pour en apprécier toute la richesse. Il est un des composants de la gastronomie franc-comtoise.

Lorsque j’ai fait cette recette, à la base cela devait être uniquement au lapin. J’avais décongelé deux paquets du congélateur et me suis apercu juste au moment de cuire qu’il s’agissait de lapin et de canard. Un peu septique du résultat, j’ai continuée quand même. Le résultat fut époustouflant ! Ma petite perle a tellement adorée qu’il s’est resservi 3 fois lol. Je vous recommande donc cette recette fortement c’est un vrai régal.

Ingrédients

4 cuisses de lapin

4 cuisse de canard

250 ml de bouillon de volaille maison

½ litre de vin blanc du Jura (Savagnin)

2 oignons coupé finement

200 grammes de lardons

2 c à soupe d’huile d’olive

40 petite olive (ou 20 grosses)

poivre

3 bouchons de vin jaune (pour donner le goût, inutile d’en mettre plus c’est seulement pour parfumer)

Préparation

Faire rotir une cuisse à la fois les cuisses de canard et de lapin afin qu’elle soit bien rôtie de partout. Faire rôtir les lardons.

Déglacer avec le bouillon de volaille

Ajouter le demi litre de vin blanc (il faut prendre du bon vin, mais pas non plus un grand cru ça ne sert à rien, par contre un vin de qualité fera toute la différence)

Faire cuire durant une heure et demie et assaisonner. Je n’ai pas rajoutée de sel car avec les lardons c’est déjà salé en plus du goût goûteux du vin c’est habituellement assez.

A la fin de cuisson, ajoutez les olives et le vin jaune. Servir avec un lit de choucroute bio

Choucroute

¾ de kilo de choucroute

1 c à café de curcuma

8 graines de baie de genièvre

½ litre de vin du Jura (le reste)

poivre

1 c à soupe d’huile d’olive

Préparation

Faire chauffer l’huile et y faire rôtir la choucroute. Ajouter un peu d’eau pour débuter la cuisson. Assaisonner et ajouter le demi litre de vin. Cuire 1 hrs à feu moyen

Gâteau au fromage New Yorkais (le vrai) et aux griottes

gateau fromage

Le gâteau au fromage Américain contrairement à la version Alsacienne,  n’est pas fait avec du fromage frais mais avec du fromage à la crème. Il se fait avec du fromage Philadelphia, mais vous pouvez utilisez un bon fromage à la crème artisanal frais

16 portions

Ingrédients

Croûte

500 ml (2 tasses) de biscuits Bretons pur beurre écrasé (ou de biscuits graham pour les gens du Québec)

60 ml (½ tasse de beurre fondu)

Gâteau

1250 grammes (2 ½ lb) de fromage philadelpia ou de fromage à la crème artisanal

440 ml (1 ¾ tasses) de sucre brut

3 c à soupe de farine

5 oeufs

2 jaunes d’oeufs

3 c à soupe de séré (quark)

le jus d’un citron pressé

Garniture

2 pots de 375 grammes de griottes et leur jus(en saison pour pourriez prendre des fraîches)

1 c à soupe de fécule de maïs dilué dans la même quantité d’eau

Préparation

Commencez par prendre vos biscuits et les écraser bien comme il faut avec le rouleau à pâtisserie ou au robot culinaire.

Ajoutez y le beurre fondu et mettre dans le fond d’un moule profond.

Pour le gâteau, mélangez tous les ingrédients ensemble et battre au malaxeur. Verser le tout sur la croûte.

Faire chauffer le four à 240° C (450° F) et cuire le gâteau durant 10 min.

Baisser le four à 110° C (230°F) et laisser cuire pendant une heure. Eteindre le four mais laissez le gâteau dans le four durant encore une heure. Ne pas s’inquiéter si le gâteau ne semble pas ferme

Mettre au frigo toute la nuit, c’est absolument nécessaire.

Pour la garniture

Prendre les griottes et les chauffer sur le feu. Ajouter la fécule de maïs pour épaissir le tout.

Laisser bien refroidir toute la nuit comme le gâteau. Verser sur le gâteau et servir

7518faa8e7c7b2ee05fcae85c1fffcaa

L’amour, c’est toujours se demander pourquoi s’il est politiquement correct d’haïr quelque chose ou quelqu’un, nous ne pourrions pas plutôt l’aimer ? La solution est toujours dans l’amour. Il y a toujours quelque chose à aimer même chez le pire des criminels, dans la pire des choses. C’est ce qu’exprime le symbole du yin et du yang : un petit rond blanc dans la goutte noire et un rond noir dans la goutte blanche. Dans le plus noir, il y a toujours quelque chose de bien et dans le plus blanc il y a toujours un point de mal, si tant est que le noir soit le mal et le blanc le bien, ce qui n’est pas du tout une évidence !

Source : Allrecepices.qc.ca

Gâteau Reine-Elizabeth (gâteau typiquemennt Québécois aux dattes)

J’ai pris comme habitude que lorsque j’ai un cadeau à offrir à des Suisse,  de leur offrir quelque chose de typiquement Québécois fait maison. De un, c’est quelque chose qu’on ne peut retrouver en magasin et qui de surcroit est fait avec amour. J’ai remarquée que même si cela semble banal à mes yeux, pour les Suisse, cela fait toujours ‘exotique’ comme ils disent, et cela me fait rire, car exotique pour moi est beaucoup plus pour tout ce qui est pays chaud. Le gâteau Reine-Elizabeth est très simple à faire et tous le goût est sur la garniture. J’ai coupée les portions de sucre, je trouvait qu’il y en avait beaucoup trop. Quand à l’origine, malgré mes recherches sur le net, je n’ai pas trouvée son origine. La seule chose que j’ai trouvée c’est que ce fut peut-être l’un des gâteau préféré de la Reine et que ces recettes restaient secrète dont le pourquoi on ne trouve pas l’origine exacte.

Ingrédients

250 ml (1 tasse) d’eau

250 ml (1 tasse de dattes dénoyautées et hachées grossièrement

½ c à café de bicarbonate de soude

430 ml (1 ¾ tasse) de farine de blé tendre bio

1 ½ c à café de levure chimique (poudre à pâte)

une pincée de sel

125 ml (½ tasse) de beurre non salé

125 ml (½ tasse) de sucre brut

2 oeufs

Glaçage

125 ml (½ tasse) de crème (comme j’en avait pas j’ai mis du fromage à la cème St Morez et le résultat semble le même)

125 ml (½ tasse) de beurre non salé

250 ml (1 tasse)de sucre brut (ou cassonade pour le Québec, mais le sucre brut demeure un meilleur choix santé)

375 ml (1 ½ tasse) de noix de coco râpée non sucrée

Préparation

Placer la grille au centre du four. Préchauffer le four à 180 °C (350 °F). Tapisser de papier parchemin le fond d’un moule à charnière de 25 cm (10 po) ou un moule carré en pyrex de 23 cm (9 po). Beurrer et fariner les côtés.

Dans une casserole, porter à ébullition l’eau, les dattes et le bicarbonate de soude. Laisser mijoter en remuant fréquemment pendant environ 3 minutes. Réserver dans un bol et laisser tiédir.

Dans un bol, mélanger la farine, la levure chimique (poudre à pâte) et le sel. Réserver.

Dans un autre bol, crémer le beurre avec le sucre brut au batteur électrique. Ajouter les œufs, un à la fois, et battre jusqu’à ce que le mélange devienne crémeux et homogène. À basse vitesse, incorporer les ingrédients secs en alternant avec la purée de dattes. Verser dans le moule. Cuire au four de 25 à 30 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre. Retirer le gâteau du four et le déposer sur une plaque de cuisson, si désiré, pour recueillir le surplus de glaçage qui pourrait déborder. Régler le four à gril

Préparation

Dans une casserole, porter à ébullition tous les ingrédients en remuant. Laisser mijoter doucement environ 2 minutes.

Répartir le glaçage sur le gâteau encore chaud et poursuivre la cuisson de 2 à 3 minutes au four ou jusqu’à ce que le glaçage soit légèrement doré.

 

Moules d’Espagne sauce rosée

Je me rappelle lorsque je vivait encore au Québec d’une fois ou j’étais dans un restaurant Belge avec ma soeur et qu’elle se régalait de moules, de lui dire, moi j’aime pas les moules. C’est fou comme j’ai changée depuis que je vit en Europe, car maintenant, quand je voit des moules au supermarché, je ferais des pirouettes pour en avoir :-) Et quand ma petite perle me voit me délecter et les manger avec appétit, il trouve ça bien drôle, car j’ai tellement dit que je n’aimait pas les coquillages. Maintenant je les aime tous…. huîtres, moules, etc… Voici donc une recette que j’ai concoctée après un coup de foudre pour des huitres d’Espagne (elle sont plus grosse).

Bon plaisir de dégustation

Pour 2 personnes

Ingrédients

2 kg de moules

1 boîtes de tomate ou 5 tomates fraîches (en saison)

2 échalotes finement hachées

2 gousse d’ail

125 ml de crème fraîche

125 ml de vin blanc sec

origan, basilic

sel, poivre

1 c à soupe d’huile d’olive

 Préparation

Faire chauffer l’huile d’olive dans une poêle. Faire rôtir les échalotes et l’ail.

Déglacer avec le vin blanc et ajouter les tomates. Laisser mijoter au moins 30 min.

Ajouter la crème et les assaisonnements. Réserver.

Nettoyer les moules sous l’eau afin de leurs enlever les saletés et les poils

Dans une poêle avec un soupçon d’huile d’olive, faire revenir les moules jusqu’à ce qu’elles s’ouvrent. Aussitôt cuite verser dans la sauce rosée.

Servir avec des pâtes et une salade verte.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...