Muffins au trèfle des prés, noix de macadamia à la farine de mais

muffins trefle rouge

Tadam ! Voila quelques jours que je résistait à ce concours organisé par By acb for You.  Un blog que j’ai découvert très récemment grâce à Sandrine de Cuisines et Cigares. Comme les fleurs et moi, c’est une histoire d’amour, je me sentait très mal à l’aise de ne pas y participer. Il me manquait beaucoup de temps, mais je l’ai enfin trouvée. Je me suis creusée la tête à savoir quelle fleur choisir. J’ai la sauge qui fleurit dans mon jardin, j’ai plein d’aspérule qui sèche, mais je voulait une fleur que je n’ai jamais encore présenté, sauvage en plus, et que l’on peut facilement reconnaitre afin de reproduire la recette. Il s’agit du trèfle des prés (ou trèfle rouge) que l’on rencontre facilement en campagne. Voyons d’un peu plus près ces bienfaits. C’est une fleur que j’utilise beaucoup en tisane, car elle est idéale pour la femme (notamment pour la pré ménopause et la ménopause) C’est une fleur riche en isoflavones.  (Les isoflavones sont des phytoestrogènes ) Elle est notament utilisée par l’industrie dans les médicaments pour la pré ménopause. Maintenant que vous le savez, si vous souffrez de problème relié à la pré ménopause (chaleur etc…) faites vous une tisane de trèfle une fois par jour, et je vous garantie que vos symptômes vont diminuer. C’est facile, vous cueillez la fleur, et la faites sécher (sans la laver) dans un endroit aéré, à l’abri de la lumière, idéalement sur un morceaux de papier afin d’absorber l’humidité. Une fois bien sèche, elle se garde une année dans le placard (évitez le plastique). Pas mal pour une si jolie petite fleur 😉 De plus, elle est dépuratives, diurétiques, cholérétiques, expectorantes et antispasmodiques. Par exemple, le trèfle rouge était autrefois employé en Chine et en Russie pour traiter certains problèmes respiratoires. On l’utilisait pour soigner la toux spasmodique chez les enfants, notamment la coqueluche, et pour soulager (en usage externe) le psoriasis, l’eczéma, les démangeaisons et les ulcères cutanés. A noter que les sommités fleuries du trèfle rouge renferment plus d’une centaine de composés potentiellement actifs en plus des isoflavones. Il se pourrait que plusieurs de ses autres composés – qui n’ont pas encore été étudiés par les scientifiques – expliquent les propriétés expectorantes, diurétiques et dépuratives, par exemple, que lui attribuent les herboristes de divers pays. Voila pour l’aspect scientifique, passons maintenant à la recette. 

Comme le trèfle à un goût sucré de miel, j’ai voulue utiliser le miel pour faire une association sublime. Quand à la noix de macadamia, c’est ma favorite !!! la farine de maïs quand a elle, apporte une douceur aux muffins. Bref ces muffins sont d’un goût vraiment époustouflant et je suis bien fière de ma recette 😉

Ingrédients

100 grammes de farine de blé

225 de farine de mais

1 c à soupe de levure chimique (sans phosphate si possible)

1 c à café de bicarbonate de soude

100 grammes de miel de fleur

100 grammes de sucre de coco

125 ml de lait de chèvre entier (ou autre)

125 ml  de crème entière

30 grammes d’huile de noix

2 gros œufs

1 gousse de vanille

120 grammes de noix de macadamia

une bonne poignée de trèfle des prés (trèfle rouge)

Préparation

Dans un bol mélanger ensemble les ingrédients secs. Réserver. Au robot, mélanger ensemble, les œufs et le sucre. Bien mélanger. Ajouter la crème. Ajouter du mélange secs petits à petits, en brassant entre chaque opération. Ajouter le lait et l’huile. Incorporer les graines de gousse de vanille et le miel. A la main, incorporer les noix de macadamia et le trèfle dont vous aurez enlevé les parties verte.

Cuire au four durant 20 min environ ou jusqu’à ce qu’ils sont bien doré. Déguster chaud, tiède ou froid.

muffins trefle rouge 4

muffin trefle rouge 2

trefle rouge

champ

Délices des lutines aux fraises et violettes

delice des bois

Aujourd’hui était la première journée depuis très longtemps ou la température était très agréable. Du soleil, pas de pluie, de la chaleur (pas une chaleur estivale, mais c’était tout de même très bien) J’ai pris mon après midi de congé (c’est l’avantage d’être son propre patron) et je suis allée me balader dans les bois pour me ressourcer. C’était vital après toute ses semaines sans sortir. Quelle fut ma surprise de découvrir que les violettes pointait leur nez (moi qui croyait que leur saison était déjà finie) c’est incroyable le retard qu’a pris la nature :-) Je me suis empressée d’en cueillir un bon bol et de concocter en arrivant un dessert rapide savoureux de saison. C’est frais, c’est simple, c’est nutritif avec les violettes, que demander de plus.

A noter que les violettes sauvage, sont excellente pour la santé. Elle contiennent du mucilage qui est excellent pour le transit intestinal. Alors la prochaine fois que vous verrez des violettes, n’oubliez pas d’en ramasser une petit bol pour en faire un succulent dessert. Vous pouvez remplacer les violettes et les fraises par un autre fruit et fleurs de saison. ! A vous la créativité !

Ingrédients

1/4 de litre de lait de chèvre (ou autre)

3 c à soupe de crème entière

une pointe de couteau d’agar agar

100 grammes de chocolat blanc

une poignée de fraises bio

un bol de violettes

Préparation

Déposer le lait, la crème et le chocolat blanc dans un faitout. Faire chauffer à feu doux afin que le chocolat fonde. Retirez du feu aussitôt et ajouter l’agar agar. Bien mélanger et ajouter la moitié des violettes. Verser dans des coupes ou des verrines et mettre au frigo durant une heure afin de laisser prendre le tout.

Pendant ce temps. Laver quelques fraises et les couper en deux. Sortir les verrines et décorer le contour avec les fraises en demi. Décorer le milieu avec le reste des violettes. Déguster bien frais

fraise violette

violette

Risotto de quinoa aux fleurs séchées et aux trompette de la mort

Dimanche dernier, un ami m’a donné un sac rempli de trompette de la mort. J’étais tellement contente que je lui ai sautée au cou lol. Malgré le fait que je fait plusieurs promenade en forêt, je n’ai pas trouvée de trompette de la mort dans ma région. C’était la première fois que je mangeait des trompettes de la mort, et c’est très bon. Malgré sa couleur, on pourrais penser que c’est un champignon très goûteux, mais son goût est très doux. J’ai aussi incorporée des fleurs séchées dans mon risotto pour en augmenter la valeur nutritive. J’ai utilisée le souci et la monarde qui donne une jolie couleur à ce quinoa. L’ajout de persil et des fleurs se fait à la fin pour ne pas dénaturer ceux ci. Bon mercredi :-)

Ingrédients pour 4 personnes

3 verre à moutarde de quinoa

Le triple de volume de liquide, soit 2/3 eau et 1/3 de bouillon de poulet maison

2 bouquet de persil frais

sel, poivre

une poignée (le fond de la main) de fleur de souci séchées

une poignée de monarde séchées (ou autre fleurs rouge comestible)

1 fromage de chèvre frais

un peu d’huile d’olive

des trompettes de la mort

Préparation

Dans un faitout, faire chauffer l’huile d’olive et y plonger le quinoa. Faire dorer 2 min et mouiller le tout avec un peu de liquide. Bien brasser. Ajouter à la louche un peu à la fois au fil de la cuisson le liquide (eau-bouillon) et cuire jusqu’à totale cuisson, soit environ 20 min en ajouter le liquide un peu à la fois et toujours en brassant. En toute fin de cuisson, ajouter le fromage, les fleurs séchées et le persil coupé finement. Assaisonner au besoin. Pendant ce temps, dans une poêle, faire chauffer un peu d’huile d’olive et y faire revenir les trompettes de la mort durant 7 min environ. Servir avec le risotto de quinoa.

Au revoir l’été, bienvenu l’automne :-)

L’été est vraiment parti définitivement en Suisse. La ou je déménage (je serai en campagne Fribourgeoise, à 1000 mètres d’altitude, avec un superbe potager et un poulailer) l’automne est bien arrivé, avec la vue sur les pré alpes et les sommets déjà enneigé. J’ai passé l’été a manger beaucoup de salade et je continue encore durant mon déménagement. Les salades ont l’avantage d’être hyper rapide à préparer, et d’être ultra santé. Bref, c’est mon fast-food, car si on réfléchit comme il faut, ‘fast-food’ veut tout simplement dire, nourriture rapide. Cela ne veut pas dire mauvaise alimentation ! Jamais il ne me viendrais à l’idée lorsque je suis pressée ou même dans les cartons, de manger des calories vide ou de la nourriture malsaine. C’est justement une période ou l’on se dépense physiquement et mentalement, et ou le corps a besoin du meilleur pour bien fonctionner. Je n’ai pas certes le temps de cuisiner des mets complexe, mais prendre le temps de se faire une salade, ce n’est pas du tout long et c’est très rapide à préparer. Tout au long de l’été, j’ai mangée également beaucoup de fleurs. Celle ci sont excellente pour la santé, et contiennent beaucoup de mucilage, nécessaire à un bon transit intestinal. Les fleurs sont remplie de vitamines, minéraux et oligo éléments nécessaire a une bonne santé.

Hier matin, je suis allée au marché et j’ai achetée (surement) mes dernières fleurs pour mes salades. J’en ai également beaucoup cueillie sauvage cet été, et elle feront la joie de mes salade hivernale. J’aime beaucoup le souci qui a beaucoup de propriétés tel que qualité  anti-inflammatoires, astringentes, dépuratives, emménagogues, sudorifiques, antispasmodiques, cicatrisantes, fébrifuges et laxatives. J’aime aussi la mauve, qui est réputée pour ses propriétés adoucissantes qui sont particulièrement efficace en cas d’inflammation diverses et en cas d’irritation des voies respiratoires.
Riche en mucilages, la tisane à la mauve est également drainante et permet d’éliminer les toxines dont notamment les lipides saturés. la capucine également est excellente (j’aime son goût poivré), mais également la bourrache qui est très riche en Oméga 6  et en Acide gamme-linolénique, ainsi qu’en nitrate de potassium. On dit aussi que les fleurs fraîche donne le courage, et qu’elle est bonne pour le sang. Elle était autrefois cultivé en tant que légumes !  Si vous en avez dans votre jardin, surtout, ne faites pas que les sentir, mais ajoutez les a vos plats, votre corps vous dira MERCI !

 

Infusion florale de fleurs sauvage digestive et très rafraichissante

L’été il fait chaud. Il est très important de s’hydrater encore plus qu’à l’habitude. Une étude scientifique récente, démontrait que la majorité des Français, ne buvait pas assez. En fait, il ne faut jamais attendre d’avoir soif. Si vous avez soif, c’est que votre corps manque déjà d’eau. Il ne faut pas oublier que notre corps est constitué en partie d’eau, et que sans elle, notre corps souffre et nous donne divers signaux d’alarme. Mal de tête, migraine, constipation, mal au dos et aux genoux, urine faible et peu fréquente,vertige,etc…

Voici un petit tableau pour la quantité nécessaire d’eau dans une journée, il en faut plus lorsqu’il fait très chaud ! 

Votre poids en kg Litre à boire chaque jour

50

1,65L

55

1,815L

60

1,98L

65

2,145L

70

2,31L

75

2,475L

80

2,64L

85

2,805L

90

2,97L

95

3,135L

100

3,3L

Personnellement, je n’ai absolument pas de problème a boire beaucoup. Je boit beaucoup d’eau, depuis mon très jeune âge, ma mère nous a très vite bébé, habituée à boire de l’eau. Aujourd’hui, je n’ai pas à me forcer, mais j’ai plutôt le problème d’avoir toujours des toilettes à proximité lol. Voici donc une boisson très très rafraîchissante, qui de plus est médicinale. Bourré d’antioxydants,  les fleurs de sureau sont très parfumées. Elles contiennent des mucilages adoucissants, du tanin, des flavonoïdes, des acides-phénols, du nitrate de potassium et un peu d’huile essentielle. Les fleurs de sureau sont favorisent la transpiration et ont également des propriétés diurétiques supérieures à celles du Thé de Java ou Orthosiphon. L’écorce interne est aussi diurétique étant composée de nitrate de potassium. C’est donc une fleur qui aide a conserver la minceur. Elle se marie à merveille à la menthe sauvage (ou la menthe poivrée) qui est l’une des plante aromatique les plus utilisée dans le monde. Elle est connue depuis l’époque Égyptienne. A cette époque, elle servait pour embaumer les morts, dans la parfumerie et bien entendu dans la gastronomie. Les principes actifs de la menthe ont des vertus antioxydantes qui diminueraient l’apparition des maladies cardiovasculaires, de certains cancers  et d’autres maladies liées au vieillissement. La menthe est réputée pour favoriser la digestion, soulager le nausées, calmer la douleur, traiter les infections des voies respiratoires, les gastro-entérites  et l’eczéma. Elle soulage également les spasmes gastro-intestinaux et biliaires ou les flatulences. De plus, elle est une source de fer et de manganèse. Quand à l’eau de rose elle apporte une touche sublime et est reconnue depuis la nuit des temps pour garder un beau teint de jeune fille ! 

Ingrédients pour un litre d’infusion

1  poignée (le fond de la main) de fleurs de sureau (que vous aurez fait sécher au printemps ou achetée en herboristerie)

1 poignée de menthe sauvage ou de menthe poivré

6 c à soupe d’eau de rose distillée de très bonne qualité (achetée dans une herboristerie)

1 litre d’eau

Préparation

Dans un faitout, déposer l’eau et la faire frémir. Enlever du feu attendre quelques secondes et déposer les herbes. Laisser infuser 10-15 min et filtrer. Mettre le tout dans un bocal en verre allant au frigo. Juste avant de servir ajouter l’eau de rose et bien brasser. Boire bien frais durant l’été. Convient très bien d’apéro ou de digestif non alcoolisé

Les sentiers battus n’offrent guère de richesse ; les autres en sont pleins. »

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...