La tisane du moment (aubépine, sureau rouge et églantier)

Ce n’est pas parce que l’été est terminé que j’ai cessée de faire mes cueillettes. Certes, elle sont moins fréquente et moins généreuse, mais à cette saison ci la nature nous donne encore d’excellent produits pour se préparer pour affronter l’hiver. Ce n’est pas pour rien que ces petites merveilles poussent en ce moment, c’est justement pour nous donner l’occasion de les consommer et de rigoler des virus et fatigue que peuvent engendrer l’hiver. Je boit cette tisane une a deux fois par jour, et je doit dire qu’en ce moment, j’ai une forme incroyable ! Je vous partage donc mon petits secret hyper vitaminé ! Si vous n’avez pas ces plantes près de chez vous, vous pouvez les trouver (pour les gens de la France et de la Suisse) dans toute bonne herboristerie  ou magasin bio ! Pour les gens du Québec, une recherche sur internet sera  à mon avis plus productive que de chercher une herboristerie, elle sont rare la bas, malheureusement ! Pour cette tisane, j’ai utilisée trois fruits sauvage, qui agissent en synergie sur le corps. Défense du système immunitaire et du système cardio vasculaire .

Le sureau rouge

Le sureau rouge est un arbrisseau qui pousse en milieu montagnard contrairement au sureau noir qui est un arbre et qui pousse plutôt dans la plaine.

Les propriétés du sureau rouge sont plus puissante que celle du sureau noir. Le sureau est bon pour stimuler le système immunitaire, bon contre la toux, les rhumes, la grippe, les infections bactériennes, les infections virales, il réduit le cholestérol, améliore la vison et la santé cardiaque. L’infusion est bénéfique pour les troubles nerveux, les maux de dos et réduisent les infections urinaire. C’est un fruit ultra riche en anti oxydant et son taux de Vitamine C est très élevé. C’est donc un allié pour le début de l’hiver pour se préparer et augmenter son système immunitaire afin d’éviter au mieux les rhumes et grippe.

 L’églantier (ou cynorhodons, ou gratte-cul)

Est la  rose sauvage et la belle des forêts. A l’automne ce petit arbrisseau donne des fruits d’un couleur rouge vif qui sont comestible. Les Indiens autrefois, les mangeait tel quel, mais son goût est très fort et nos goûts ont malheureusement été TROP industrialisé !

Les fruits sont astringents, diurétiques, riches en vitamines A, B1, B2, et surtout en Vitamine C.

Les fruits sont antiscorbutiques, antiseptiques et antigripalles.

 L’aubépine

Les fruits de l’aubépine améliorent le rythme cardiaque, améliore la circulation coronarienne et la nutrition du muscle cardiaque. C’est un hypotenseur, un cardiotonique et un antispasmodique qui calme les palpitations, diminue le stress et facilite le sommeil, grâce aux falvonoïdes, aux stérols et aux triterpènes que contient la plante. Elle n’est pas toxique, mais a dose excéssive pourrait avoir une action dépressive sur le coeur (la modération est bonne dans tout, même dans les bonne chose) Elle aide également a calmer les bouffées de chaleur, l’irritabilité, les émotions excessive, les vertiges, les bourdonnements d’oreilles, l’hypertension, excellente pour la ménopause, la nervosité, les difficultés d’endormissement Elle baisse aussi le risque de dégénérescence des vaisseaux sanguins.

Ingrédients

Une petite poignée de chaque fruits

Préparation

Mettez les fruits dans un petit faitout avec 1 litre d’eau. Faire bouillir le tout sans laisser cuire toutefois, mais un petit bouillonnement est nécessaire. Laisser infuser 15 à 30 min. Ajouter un peu de miel car la tisane est plutôt amère. Déguster et savourer le moment qui passe

Filet mignon de porc au gomasio et aux framboise sauvage et ses légumes du moment

Une dernière recette avant les vacances. Je vous reviendrai à la mi-Aout. Je vous souhaite un très bon été. ♥♥♥

Pour 4 personnes

Ingrédients

1 filet mignon de porc

2 c à soupe de romarin

6 c à soupe de gomasio

poivre du moulin

1 bol de framboise

1 c à soupe de miel

un peu de beurre

Préparation

Coupez votre porc en tranches ni trop épaisse, ni trop mince. Faire revenir le beurre dans une poêle bien chaude et y faire revenir les tranches de filet mignon. Saupoudrez du gomasio et enrober le porc de celui ci. Poivrer au goût. Ajouter les framboise et les faire revenir en compote. Ajouter le miel aux framboise et revenir 2-3 min. Servir le filet mignon avec les framboise et de pomme de terre vapeur et légumes au choix.

Pouding à la cuillère aux framboise sauvage (recette de ma grand-mère)

Ce pouding est un vrai souvenirs de jeunesse. C’est une recette de famille très précieusement préservé. Ma grand-mère Laura, l’a faite pour ma mère, et ma mère nous l’a fait chaque été pour mes moi et mes frères et soeur. Vous pouvez bien entendu faire ce pouding avec d’autres fruits rouge, mais comme disait ma mère, la vraie recette est avec des framboise et c’est ainsi que c’est meilleur. L’origine de ce pouding est surement Anglaise, car les poudings vapeur sont très populaire la bas. Il ne faut pas oublier que le Québec à été sous le règne des Anglais pendant longtemps. Comme on est en pleine saison des framboise, et que je ne me lasse pas d’en cueillir, je vous offre cette recette très traditionnelle et qui est remplie de saveurs. En cuisant, la pâte va absorber les framboises ce qui est normal. Ce dessert est bon chaud ou tiède. Il se sert traditionnellement avec du sirop d’érable. Bon régal :-)

Ingrédients

1 kg de framboise fraîche

50 grammes de sucre

Pour le pouding

Gros comme un œuf de beurre

100 grammes de sucre (1/2 tasse)

1 œuf

Au robot défaire le tout et bien mélanger jusqu’à ce que le mélange soit onctueux

Ajouter

300 grammes (2 tasses) de farine non blanchie biologique

250 ml (1 tasse) de lait

2 c à café de levure chimique (poudre à pâte)

une pincée de sel

Préparation

Bien mélanger et ajouter au premier mélange

A cette étape, mettre les framboises dans une casserole avec le sucre et amener à ébullition sur la cuisinière. Ajouter le mélange à gâteau sur le dessus à l’aide d’une grosse cuillère. Mettre le couvercle et baisser le feu à feu moyen. Laisser cuire durant 20 min sans enlever le couvercle. Surveillez toutefois la cuisson afin que le feu ne soit pas trop haut et que le pouding ne brûle pas.

Recherchez ce que chaque difficulté comporte de bon. Maîtrisez ce
principe et vous disposerez d’un précieux bouclier qui vous protégera
des pires obstacles à affronter. On peut voir des étoiles dans un puits
profonds, quand nous ne pouvons les voir du sommet d’une montagne. Vous
apprendrez ainsi, dans l’adversité, ce que vous n’auriez jamais
découvert sans problèmes.

Vinaigre de framboises maison

J’ai toujours aimée le vinaigre de framboise. Au Québec, j’aimais toujours m’en acheter une bouteille afin de faire des vinaigrette hors de l’ordinaire. Avec toute les framboise que j’ai cueillie ces derniers jours, j’ai trouvée cette recette dans un livre de recette sur les conserves maison. Je me suis achetée une bouteille de vinaigre de cidre biologique et je me suis tout de suite mise à l’oeuvre. Cette petite merveille est d’une simplicité enfantine ! Si vous avez dans votre jardin, beaucoup de framboises, cette recette est tellement facile, et fera en trois semaines, un vinaigre de framboise des plus savoureux.

Ingrédients

1 litre de vinaigre de cidre artisanal biologique

300 grammes de framboise (sauvage ou du jardin, ou du marché biologique)

1 gros pot en verre

Préparation

Bien laver le pot et le désinfecter. Déposer le vinaigre. Bien trier les framboises sans les laver. Ajouter les framboise au pot de vinaigre et fermer le pot. Mettre dans un lieu chaud (l’idéal est le dessus du frigo)

Laisser reposer durant 3 semaines en écrasant les framboises tous les jours à l’aide d’une fourchette. Après trois semaine, filtrer le tout, afin de garder la belle couleur rouge, sinon le liquide deviendra marron. Mettre dans des bouteilles et garder dans l’armoire

Sert pour les vinaigrette ou déglacer une pièce de viande

Confiture de framboises sauvage

Habituellement, je fait mes confitures moins sucré, et je les met au congélateur pendant l’hiver, afin qu’elle se conserve. Mais cette année, j’ai ramassée tellement de framboise, que je n’ai pas un congélateur assez grand pour les contenir. Je n’ai donc pas eue le choix, et j’ai du les faire plus sucrée afin d’en assurer la conservation. Elle sont vraiment délicieuse. Je suis ces jours ci à continuer ma cueillette de framboises sauvage. En ce moment, c’est vraiment l’abondance en Suisse, ainsi que l’abondance de champignons…. Une fois que vous aurez fait vos propres confiture, vous ne serez plus capable de manger celle du commerce. Personnellement, j’ai toujours fait mes confitures maison. Mes petits pot serviront cet hiver à agrémenter mes bon yaourts de brebis en dessert, arroser un bon fromage frais, et napper un bon gâteau. Cette semaine je vous réserve une autre recette à base de framboise très originale !

Ingrédients

1 kg de framboise

700 grammes de sucre roux

Préparation

Déposer les framboises dans un très grand faitout ou une bassine à confiture. Saupoudrer de sucre et bien mélanger. Laisser reposer la nuit. Le lendemain mettre à bouillir jusqu’à ébulition. Laisser bouillir durant 5-6 min. Laisser reposer quelques minutes et enlever l’écume qui ce sera formée. Surtout ne la jetez pas, c’est délicieux sur un peu de pain, ou même tel quel.

Durant ce temps, faites ébouillanter vos pots dans l’eau bouillante. Les retirer et les mettre sur un linge propre. Déposer la confiture chaude dans les pots. Bien fermer le couvercle comme il faut. Renverser les pots durant 15 min afin que l’air sorte. Les retourner et les laisser dans un endroit sans y toucher durant 12 heures. Se conserve durant un an.

La chute est l’occasion d’oxygéner notre conscience… –

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...